Droit fiscal

36311 mots 146 pages
DROIT FISCAL
INTRODUCTION
L’impôt est un fait social et politique. Vedel « la fiscalité est une chose de l’Homme ». - le débat sur la fiscalité est revenu dans l’actualité pour régler les problèmes économiques. Aide de l’Etat pour aider les banques, les ménages, entreprises en difficulté. - L’étude de l’impôt nous renseigne sur le degré d’intervention de l’Etat dans l’économie, c’est significatif. 2 types d’économies : administrée : forte intervention de l’Etat, montant de l’impôt est important et il vise à faire bénéficier le plus grand nombre, fins sociales pour réguler le marché). Economie de marché : désengagement de l’Etat, le montant de l’impôt est le plus faible possible et est destiné qu’à une catégorie restreinte de la population. - Le droit fiscal traduit dans des normes des objectifs politiques, économiques et sociaux. C’est la traduction d’un projet de société. Ex : système de sécurité sociale aux USA différent d’en France (impôt paraît normal). On associe aussi le droit fiscal aux réformes Ex : réformer l’Etat dans un sens solidaire (création d’un nouvel impôt pour renforcer la cohésion nationale et aider les plus démunis). Réformer pour alléger son budget : la solution réside dans la décentralisation (loi de 1982 et 2003). Relance de l’économie : suppression de la taxe fiscale.

Section 1 : Comprendre le phénomène fiscal
La fiscalité est marquée par des idéologies : - libéralisme - socialisme - solidarisme Ces idéologies ont influencé l’impôt d’aujourd’hui et ont toujours coexisté. 1ère représentation : Impôt vu comme une soumission 2ème représentation : impôt vu comme un moyen de solidarité => c’est de là que l’impôt tire sa légitimité. Cependant, l’individualisme a remplacé cette idée de solidarité : corporatisme pour obtenir des avantages fiscaux. L’impôt est associé au pouvoir politique : - il est défini au terme d’un processus politique - il est l’expression de l’action de l’Etat

§ 1 La légitimité
A. Le consentement à l’impôt 1) Les

en relation

  • Droit fiscal
    20186 mots | 81 pages
  • Droit fiscal
    41025 mots | 165 pages
  • Le droit fiscal
    37365 mots | 150 pages
  • Droit fiscal
    45723 mots | 183 pages
  • Droit fiscal
    3400 mots | 14 pages
  • Droit fiscal
    3489 mots | 14 pages
  • droit fiscal
    956 mots | 4 pages
  • Droit fiscal
    4646 mots | 19 pages
  • Droit fiscal
    997 mots | 4 pages
  • Droit fiscal
    4598 mots | 19 pages