Droit la souveraineté

859 mots 4 pages
L'exercice de la souveraineté

La souveraineté est définit comme l'exercice de la puissance, elle vient du mot souverain & vient du latin su.. qui veut dire supérieur.
Définit pour la première fois par J. Bodin.

Document 1 :

La souveraineté est rattachée à la puissance & au pouvoir par le peuple. « le fondement principal de toute République » → J. Bodin utilise le mot République au sens d'État (Res Publica). J. Bodin a fait de la souveraineté le point central de sa théorie politique. On est dans un contexte d'instabilité & Bodin fonde les bases doctrinales qui permettra à la monarchie ?? . Refuse toute association avec un ordre supérieur ou divin mais il fait une comparaison. Il entend identifier l'essence du pouvoir c'est a dire les fondements interne qui le font exister comme un ordre imminent. Il définit la souveraineté comme une puissance absolue et perpétuelle d'une république. « la souveraineté est décrit comme le pouvoir de commander et de contraire sans être ni commander ni contraint ». il nous dit que le Prince n'est que le dépositaire de la souveraineté. Il met en évidence la perpétuité de la souveraineté. Il considère l'État comme le siège de la souveraineté et nous dit qu'elle est limitée en ceci que le pouvoir se tient dans les bornes de sa fonction. Elle sert de base à l'analyse de l'État.

Document 2 :

Charles LOYSEAU : juriste, disciple de J. Bodin. Il définit la souveraineté comme une puissance suprême, absolue et éternelle, à l'image de la puissance de Dieu. La souveraineté est inhérente à l'État : l'État ne peut pas exister dans souveraineté. La souveraineté donne lettre à l'État. Elle constitue l'essence même de l'État. On dit que la souveraineté à un caractère suprême car aucun pouvoir ne lui est supérieur dans l'ordre international et dans l'ordre interne tous les autres pouvoirs lui sont inférieurs. Pour lui la souveraineté doit être écartée de toute concurrence.

Document 3 :

Si la souveraineté est la

en relation

  • Droit constitutionnel la souveraineté
    582 mots | 3 pages
  • Souveraineté Et Droit Communautaire
    4713 mots | 19 pages
  • Souveraineté et droit d'ingérence
    11247 mots | 45 pages
  • Droit constitutionnel : dissertation sur la souveraineté.
    1767 mots | 8 pages
  • Cours sur la souveraineté en droit public l1
    2435 mots | 10 pages
  • Le principe de souveraineté est-il l'ennemi du droit international ?
    1913 mots | 8 pages
  • droit constitutionnel dissertation souveraineté nationale
    2307 mots | 10 pages
  • La souveraineté dans l'etat
    3254 mots | 14 pages
  • Union européenne et souveraineté nationale
    1497 mots | 6 pages
  • le theories de la souveraineté
    4750 mots | 19 pages