Droit négocié en tant de crise

1044 mots 5 pages
En ces temps de crise, les entreprises sont de plus en plus amenées à délocaliser, ou du moins, diminuer leurs effectifs des salariés ou en ne créant que des emplois dits « précaires », c’est-à-dire des emplois à mi-temps, à durée déterminée ou par le biais d’intérims. Désormais, le droit négocié apparait de plus en plus au sein des entreprises. Il suppose que la règle est le résultat d’un accord négocié et mutuellement acceptés entre les parties intéressées. Cela permet entre autres de nombreux avantages que nous allons découvrir dans cette première partie ainsi que son efficacité. Cependant, le droit négocié possède cependant des limites que nous étudierons dans la deuxième partie à l’aide de cas bien précis tel que l’entreprise Bosch à Vénissieux ou Renault.

I/ L’efficacité du droit négocié

Le droit négocié permet de trouver un accord commun entre les deux parties, le salarié et l’employeur. Ainsi, les volontés de chacun peuvent être étudiées pour trouver au mieux un terrain d’entente entre les deux.

Il peut se trouver sous différentes formes:
La loi, les conventions et accords de branche d’entreprise, et les usages ou le contrat de travail.
- La convention collective est l’accord conclu entre des employeurs ou une organisation patronale et un ou plusieurs syndicats de salariés en vue de régler les conditions d'emploi des travailleurs et les garanties sociales qui y sont attachées.
-L'accord collectif, contrairement à la convention collective, ne traite que d'un ou plusieurs sujets déterminés relatifs aux conditions de travail et d'emploi.
-L’accord d’entreprise L’accord d’entreprise est un accord portant sur les conditions de travail et les garanties sociales des salariés d’une entreprise. Il est le résultat d’une négociation entre les délégués syndicaux et l’employeur.
La négociation d’une convention ou d’un accord de branche ou d’entreprise permet d’adapter les règles du Code du travail aux spécificités et aux besoins de la branche ou de

en relation

  • Pempo histoire militaire t-4
    2406 mots | 10 pages
  • Syndicalisme européen
    1994 mots | 8 pages
  • Représentation des salariés
    3364 mots | 14 pages
  • Etat post moderne
    3414 mots | 14 pages
  • La cgt er la négociation collective
    4337 mots | 18 pages
  • Le pouvoirs du présidents de la république sous la veme république
    679 mots | 3 pages
  • Effet réel
    1831 mots | 8 pages
  • Faut-il brûler le modèle social français ?
    1670 mots | 7 pages
  • Cours de droit général
    6557 mots | 27 pages
  • Les autres organes du dialogue social
    2904 mots | 12 pages