Droit penal general

25432 mots 102 pages
DROIT
PÉNAL

[pic]

1er Semestre
Septembre/Décembre 2005

Cours de Monsieur
Robert Poughon
Professeur

| |
|Introduction |

1 Fondements du droit pénal

Le droit pénal est fondé sur les valeurs humanistes, entre sauvegarde des droits individuels et des droits de la collectivité. La pensée positiviste s’est interrogée : à quoi cela sert-il de sanctionner si cela est pour le plaisir de juger un homme, de regarder en arrière, de faire de l’introspection ? Cette démarche est davantage judéo-chrétienne et le positivisme ne s’occupe que de l’ordre public. À travers le droit, on a mis en place des sanctions qui limitent les effractions et tâchent d’évaluer leur potentiel de danger politique, ce qui est particulièrement difficile. La mentalité du législateur a changé après 1945, et la notion de liberté s’est développée de façon différente en même temps que la nouvelle école de la défense sociale. Cette dernière a commencé à prendre en compte les acteurs de l’effraction, fautif et victime, revenant ainsi à la pensée classique. Aujourd’hui, nous nous situons dans un système trouble. La théorie de la défense sociale a repris de la vigueur, pas simplement pour une question d’ordre mais pour des raisons bien plus complexes. La préservation de certains système comme celui de la couverture sociale, a contrait à la suppression de quelques libéralités médicales telle la défense du secret professionnel. On veut pouvoir assurer à tous un maximum de couverture sociale et il est nécessaire pour cela de remettre en causes quelques acquis. Cela dit, il arrive que certains phénomènes devenus illicites soient en réalité difficile à combattre et à pénaliser : c’est le cas, par exemple, de la mendicité et du

en relation

  • droit penal general
    79460 mots | 318 pages
  • Le droit penal general
    40428 mots | 162 pages
  • Droit pénal géneral
    513 mots | 3 pages
  • Droit pénal général
    4183 mots | 17 pages
  • DROIT PENAL GENERAL
    14494 mots | 58 pages
  • Droit pénal général
    43972 mots | 176 pages
  • Droit penal general
    8990 mots | 36 pages
  • Droit penal general
    41497 mots | 166 pages
  • Droit penal general
    9235 mots | 37 pages
  • Droit pénal général
    57446 mots | 230 pages