Droit P

3293 mots 14 pages
Distinction entre l’ordre juridique privé et pénal. La violation d’un droit individuel n’intéresse pas toujours le droit pénal. La faute civile n’est pas toujours une infraction. L’adultère est encore une faute civile mais il n’est plus une faute pénale depuis 1975. Raison l’infraction n’avait pas la même gravité pour l’homme et la femme pour laquelle elle était plus grave. Donc au nom de l’égalité entre l’homme et la femme cette infraction a été mise de côté. Concernant le non paiement d’une dette, quelle qu’elle soit, est une faute civile. Le créancier va pouvoir intenter des poursuites civiles pour le remboursement + plus des DI. Mais de façon générale cette faute civile n’est pas une infraction à l’exception du non paiement de certaines dettes trouble l’ordre social comme les dettes alimentaires = délit d’abandon de famille. En effet cela constitue un trouble social grave en portant atteinte à la famille. La faute civile est plus large que la faute pénale selon le choix du législateur. C’est pourquoi les sociologues comme Durkheim considèrent que les infractions sont les actes qui heurtent les états forts de la conscience sociale et inévitablement il y a dans les choix du législateur, des variations dans le temps.

Code pénal actuel = code de 1992. B)LA SANCTION PENALE. Les sanctions diffèrent selon la gravité de l’infraction. L’emprisonnement est une des sanctions pénales et surtout pour les crimes. Mais même pour les délits l’emprisonnement peut-être utilisé. Mais le législateur essaie de trouver d’autres moyens de sanction comme l’amende. Mais d’autres sanctions sont tournées vers la non récidive avec des interdictions professionnelles, sociales, travail d’intérêt général sans rémunération des limitations de la liberté = sanctions.
Qu’elle est la raison d’être de la sanction pénale ? Sert-elle à quelque chose ?
-Fonction d’intimidation qui est impossible à quantifier. Elle est à la fois collective et individuelle (celui qui a subi une

en relation

  • Droit P Nal
    1844 mots | 8 pages
  • Histoire Du Droit P Nal
    8959 mots | 36 pages
  • DROIT P NAL COMPLET
    50997 mots | 204 pages
  • Droit p nal S4
    37698 mots | 151 pages
  • Introduction Droit P Nal
    4856 mots | 20 pages
  • Analeeee Droit P Nale
    7822 mots | 32 pages
  • Droit p nal s4
    4601 mots | 19 pages
  • Droit P Nal Sp Cial
    17186 mots | 69 pages
  • Droit P Nal A Imprimer
    28416 mots | 114 pages
  • Droit P Nal G N Ral
    36833 mots | 148 pages