Droit

1811 mots 8 pages
Université Cheikh Anta DIOP de Dakar Faculté des sciences juridiques Et politiques

INTRODUCTION

Nous avons à commenter un extrait de texte tiré de l’œuvre Traité de droit constitutionnel, écrite par Léon Duguit. En effet, Léon Duguit (1859–1928) est un juriste français spécialiste de droit public. Il a recouru à une méthode : Le positivisme Sociologique. Collègue, à Bordeaux, de Durkheim, (après avoir fait un séjour à Caen, de 1882 à 1886, il devient professeur de droit public et doyen de l'Université de Bordeaux.
Il est, avec Hauriou (avant que celui-ci ne change de doctrine), le premier représentant de ce qu'on a appelé « l'école du service public », également connue sous le nom d'école de Bordeaux" (Léon Duguit, Gaston Jèze, Roger Bonnard, André de Laubadère et Latournerie). Il s'est opposé à Maurice Hauriou, doyen de la faculté de Toulouse, de l'école de la puissance publique.
Ce texte est de nature doctrinaire, dans la mesure où l’auteur donne son point de vue sur le phénomène de la grève dans les services publics.
Ce texte intervient dans le contexte historique des années 1900 à l’année 1946 où le droit de la grève n’était pas reconnu dans le service public.
A la lecture de ce texte, il apparaît clairement que l’auteur s’insurge en long et en large contre le droit de grève ; dans tout son exposé, il a critiqué le droit de la grève ; pour lui, ce droit est illicite ; il constitue une faute disciplinaire, par conséquent il doit être érigé en infraction pénale.
L’idée essentielle qui peut donc être tirée de ce texte est l’illicéité de la grève dans les services publics.
Pour faire une étude complète de ce texte doctrinaire, nous nous proposons d’analyser dans une première partie la négation du droit

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages