Droit

3110 mots 13 pages
Tiburce Koffi (journaliste, écrivain) :// “Gbagbo a du mal à s’imaginer ex-président...Il a bien assimilé les cours des maîtres d’Harare et de Nairobi” Tiburce KOFFI
Ça y est, ça recommence ! Le même contexte les (élections), les mêmes palabres (le refus d'accepter la victoire de l'adversaire), le même scénario : le président sortant et sorti usant de toutes les méthodes pour conserver frauduleusement le pouvoir. Voilà campé le climat sociopolitique de ce deuxième tour de la présidentielle ivoirienne.
Un deuxième tour aux senteurs des scénarios zimbabwéen et kenyan. C'est que le roitelet de Cocody a bien assimilé les cours des maîtres d'Harare et de Nairobi.
Comme je m'y attendais, les résultats de ce second tour seront occasion de déchirures : Gbagbo Laurent ne prospère que dans le flou, le désordre et la menace de chaos. Et pourtant, tout semblait bien parti, après un premier tour de tous les dangers, mais finalement (et heureusement) sans grands heurts. L'optimisme fut même permis, après ce face-à-face télévisé entre les deux candidats qui nous avaient offert une prestation pleine d'élégance et de courtoisie. " Trop d'élégance et de courtoisie ", n'ont pas hésité à faire remarquer quelques esprits trop critiques. Une ombre chargée de menaces toutefois lors de cette émission : l'annonce d'un couvre-feu faite par le candidat président sortant, Gbagbo Laurent.
Un couvre-feu surprenant (rien ne le justifiait car il n'y avait, jusque-là, aucun acte notable de vandalisme dans la zone sous contrôle gouvernemental) ; un couvre-feu curieux, inopportun, voire louche : pourquoi empêcher les Ivoiriens de sortir de chez eux après le vote ? Ce vote, libre, démocratique et transparent qu'ils auront attendu pendant 10 ans ? N'y avait pas plutôt là, occasion pour ce peuple de faire la fête afin de décompresser un peu, après toutes ces épreuves de nerfs qu'il a subies pendant si longtemps ? Oui, assurément oui. Mais M. Gbagbo, nombriliste à souhait, gros dans son ego de

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages