Droit

3863 mots 16 pages
Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Examen de la politique d’investissement

Sierra Leone

Faire face aux défis du développement en attirant des investissements étrangers directs bénéfiques en Sierra Leone Principales conclusions et recommandations

Traduction non officielle du Chapitre IV de l’Examen de la politique d’investissement de la Sierra Leone (Original en anglais)

NATIONS UNIES New York et Genève, 2010

La Sierra Leone est un pays qui présente de nombreuses opportunités d'investissement et dispose de richesses naturelles (tels des minerais, un sol fertile, une bonne hydrographie, des réserves de poissons et d’énergie), d'une position maritime stratégique et d'une main d'œuvre abondante et relativement bon marché. En outre, le pays affiche un potentiel de croissance dans divers secteurs de l'économie, dont les services (le tourisme et les transports), l'agro-industrie et, bien sûr, l’industrie minière. Depuis 2002, avec l’appui de la communauté internationale, le Gouvernement a fait d’importants progrès en vue de renforcer la paix et la stabilité, et de promouvoir un programme de réformes global. Dans ce contexte, l’un des éléments importants de la stratégie de développement du pays est d’attirer des investissements étrangers directs (IED). La guerre qui a ravagé le pays de 1991 à 2001 a causé de lourdes pertes en vies humaines et eu des conséquences dévastatrices sur l'économie. En outre, de très nombreuses personnes sont devenues refugiées ou ont été déplacées. Selon les estimations, 30 % des personnes éduquées auraient quitté le pays, ce qui accroît d’autant les pertes en capital humain. Le conflit a également entraîné la destruction du réseau d'infrastructures déjà fragile, laissant l'approvisionnement en eau, en électricité, en transports et autres services de première nécessité bien en-deçà des besoins primaires de la population. L’expérience des pays qui sortent d’un conflit indique que la paix,

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages