Droit

11335 mots 46 pages
QUE FAIT LA FRANCE EN AFRIQUE ?

La Françafrique, ou la face cachée de la politique française en Afrique
Les renseignements généreux – mars 2008

Pourquoi cette brochure ?
De même que les États-Unis ont leur arrière-cour en Amérique latine, la France a besoin d’avoir son arrière-cour en Afrique.
Georges Serre, conseiller d’Hubert Védrine, Ministre des affaires étangères, 1998

Guerres civiles, dictatures, pauvreté, analphabétisme, malnutrition... La situation catastrophique de l'Afrique francophone soulève de nombreuses questions. Pourquoi tant de misère dans des pays si riches en matières premières ? A qui profite l'argent du pétrole, de l'uranium, du diamant, du bois, des minerais ? Comment expliquer la présence permanente de l'armée française dans ses anciennes colonies ? Pour quelles raisons le gouvernement français reçoit-il régulièrement, avec tous les honneurs de la République, des dirigeants africains parvenus au pouvoir par des coups d'Etat ou des élections truquées ? En 1998, François-Xavier Verschave, alors président de l'association Survie*, publie La Françafrique, le plus long scandale de la République. Cette enquête dévoile la face cachée des relations franco-africaines : la confiscation des indépendances, le pillage des matières premières, le soutien de dictatures, la complicité de génocide au Rwanda. Cette analyse sera progressivement étayée par une dizaine d'ouvrages dont Noir Silence (2000), L'envers de la dette (2001), Négrophobie (2005), etc. Cette brochure s’adresse à celles et ceux qui n’ont jamais entendu parler de la Françafrique, ou connaissent bien cette expression mais cherchent à synthétiser leurs idées. L'exercice est périlleux : comment résumer plusieurs dizaines de milliers de pages d'enquête ? Cet exposé est forcément caricatural et incomplet. Mais nous espérons qu'il fournit des repères et l'envie d'en savoir davantage. Fructueuse lecture.

PLAN
I II III IV
* cf. post scriptum page 30.

La confiscation des

en relation

  • Droit
    7745 mots | 31 pages
  • Droit
    5118 mots | 21 pages
  • Droit
    21423 mots | 86 pages
  • Droit
    784 mots | 4 pages
  • Droit
    1935 mots | 8 pages
  • Droit
    612 mots | 3 pages
  • Droit
    11591 mots | 47 pages
  • Droit
    2851 mots | 12 pages
  • Droit
    1380 mots | 6 pages
  • Droit
    5191 mots | 21 pages