Droit

1258 mots 6 pages
CONSEILS POUR L’EPREUVE ORALE POUR LA LETTRE A MENECEE
AUTEUR : EPICURE
Conseils pour l’oral de philosophie

L’examinateur n’est pas là pour mettre l’élève en difficulté mais simplement pour voir s’il a le niveau pour poursuivre les études et s’il a préparé les textes. D’abord, petite révision pour la méthode : tout se joue sur la préparation au brouillon 20 minutes de préparation au brouillon de passage oral avec peut-être entretien à la suite (questions sur le texte pour repréciser certains points) bien structurer le brouillon : n’écrire que sur le recto de la feuille et numéroter chaque feuille. Il faut faire une intro, un développement, une conclusion prendre une montre. Le but est d’expliquer CE texte et non la philosophie d’Epicure dans son ensemble…. donc il ne s’agit pas du tout de réciter tout ce que l’on sait sur la Lettre à Ménécée, il faut faire le tri et ne réutiliser que ce qui est utile pour expliquer CE passage que l’examinateur a choisi. Ne jamais demander sa note… Ni le passage sur lequel l’on voudrait tomber…

Etapes de l’introduction :

A- Situer le passage : 5 grandes parties dans la lettre :

1-Epicure expose le but de la philosophie : le but de la philo est de nous rendre heureux. La philo est conçue comme une médecine de l’âme (parvenir à l’absence de trouble du corps « aponie » en grec et de l’âme « ataraxie » en grec). Le but de la vie est donc le BONHEUR ; c’est donc une philo « eudémoniste ». Mais pour l’atteindre, il faut savoir comment AGIR ! Il va falloir prendre quelques habitudes. Pour Epicure, il y a quatre remèdes pour « prendre soin de son âme » (on file la métaphore de la médecine). Il expose aussitôt ces quatre remèdes : 2- Premier remède : ne pas craindre les dieux, 3- deuxième remède : ne pas craindre la mort. 4- Troisième et quatrième remèdes : se dire que le bonheur est facile à obtenir et la douleur facile à fuir en faisant un tri parmi ses désirs… bien distinguer : a- les désirs naturels et nécessaires :

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages