Droit

977 mots 4 pages
Document 5

TÉMOIGNAGE - Alors que se tient la conférence contre la pauvreté et pour l’inclusion, le Figaro Étudiant est allé à la rencontre des jeunes. Ils sont très nombreux à vivre dans la précarité, temporaire lorsqu’ils sont étudiants, durable pour ceux qui n’ont pas de diplôme.
Les chiffres pleuvent comme autant de mauvaises nouvelles. Quelque 23 % des jeunes de 18 à 24 ans sont pauvres selon le dernier rapport de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep). Ils vivent avec moins de 900 euros par mois. L’ensemble des moins de trente ans représente près de la moitié des personnes pauvres, soit 2,43 millions d’individus en 2010, selon l’INSEE .Et la situation semble s’aggraver. Un tiers des jeunes de 25 à 34 ans considèrent, qu’ils sont en train de devenir pauvres, révèle un baromètre CSA pour Les Échos ,publié jeudi 6 décembre.
Sous ce seuil de pauvreté, des réalités multiples. Car la plupart des étudiants traversent une précarité temporaire, et peuvent espérer un avenir meilleur une fois diplômés. Tandis que les jeunes venus de milieux populaires et surtout ceux sans diplôme se voient condamnés à une pauvreté durable.
L’AVENIR RESSEMBLE AU PASSÉ, «EN PIRE»
«L’avantage c’est qu’on est habitué depuis tout petit. On sait être pauvre» se moque Kevin, 23 ans, manutentionnaire. «J’ai grandi avec des parents plutôt chômeurs, pas forcé sur les études… et voilà, je galère depuis longtemps. Je donne 300 euros à ma mère, dès que je gagne un peu de sous. Je vis de petits plans. On sait comment s’habiller pas cher mais très classe.» sourit-il. L’avenir lui semble ressembler au passé, au présent… «La même chose en pire…» «J’aurais du faire des études, mais ça marche de moins en moins», jure-t-il, évoquant des connaissances diplômés et manutentionnaires.
«Y’A PAS D’AFFOLEMENT»
Ce n’est pas l’espoir de Mourad, 20 ans, entré à Sciences Po Paris par la voie Zep. Il «se voit pauvre mais plus pour longtemps». Il alterne les stages alimentaires

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages