Droit

440 mots 2 pages
HISTOIRE DES INSTITUTIONS

Titre 1 : Les origines (Ier – Xe siècle)
Les origines romaines (Ier – Ve siècle)
La Gaule va être romanisée, elle suit les évolutions de l’Empire romain. Cet Empire est conquérant, il va coloniser des pays autour de la Méditerranée et y instaurer ses institutions. La Gaule va être conquise par les romains en plusieurs étapes. Elle va être intégrée juridiquement à l’Empire romain.

Chapitre 1 : L’Empire romain
L’Empire romain a des structures solides qui lui permet de conquérir des pays rapidement. L’arrivée en Occident de la religion chrétienne va perturber l’Empire romain.
Section 1 : Les institutions politiques romaines
Rome a d’abord été une royauté (à partir de 753 av. JC). En 509, Rome devient une République qui sera remplacée pendant une période assez longue par l’Empire.
On divise cette période en 2 phases : * L’époque classique * L’Antiquité tardive

I. Le régime politique de l’époque classique (27 av. JC – fin du IIIe siècle ap. JC)
La République ne fonctionne plus et ne s’adapte plus, ce qui pousse les romains à changer leur politique avec l’Empire.
A. De la République à l’Empire
Lorsque la Gaule est conquise, Rome est une République, une oligarchie. Les familles qui la composent ne s’entendent plus. Le système est en déclin. César va œuvrer pour faire évoluer la République vers une monarchie. Cette concentration des pouvoirs ne va pas se faire d’un seul coup.
César réussit à se faire nommer dictateur à vie en -44. Sa succession est très difficile. C’est Antoine qui se prévaut comme successeur. Mais il est très contrarié par le petit neveu de César, Octave, qui est extrêmement pertinent et intelligent. Il va prendre le pouvoir monarchique tout en conservant les apparences de la République. Octave se fait attribuer l’auctoritas = pouvoir suprême, de l’autorité. Il est le seul à l’avoir obtenu. On le nomme Auguste.
A partir du IIe s, c’est l’hérédité qui domine. Elle est réelle ou fictive (adoption). A

en relation

  • Le droit au droit
    1577 mots | 7 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • Le droit et le droit
    342 mots | 2 pages
  • Le droit
    2588 mots | 11 pages
  • Droit
    1464 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    417 mots | 2 pages
  • Droit
    2593 mots | 11 pages
  • Droit
    1472 mots | 6 pages
  • Droit
    753 mots | 4 pages