Du français

Pages: 6 (1495 mots) Publié le: 13 février 2012
Voici plus bas les trois schémas actantiels correspondant aux trois intrigues en
cours dans Phèdre.
On relève d’emblée des traits communs :
- chaque personnage apparaît finalement isolé dans une parfaite
incommunicabilité ;
- hormis Oenone, les confidents n’apparaissent pas ; ils s’en tiennent à des
rôles d’observateurs passifs. Quant aux initiatives d’Oenone, elles ne sont pasrécompensées. Elles seront interprétées comme une trahison :
Phèdre : « Ainsi donc jusqu’au bout tu veux m’empoisonner,
Malheureuse ? Voilà comme tu m’as perdue. » (v. 1305-1309, Acte IV, sc. 6)
La passion de Phèdre pour Hippolyte
le DESTINATEUR  l'OBJET  le DESTINATAIRE :
Vénus a jeté un sort une passion amoureuse Hippolyte
à Pasiphaë. La tare héréditaire mais incestueuse
retombe sur Phèdre, safille. .
 
le SUJET
Phèdre
 
les ADJUVANTS  les OPPOSANTS
Oenone Hippolyte ; Aricie ; Thésée ; Phèdre elle-même
Commentaires :
- L’amour de Phèdre pour Hippolyte est illégitime. Les lois civiles et religieuses
l’interdisent. Phèdre se place alors en marge des conventions : de fait, elle s’isole
dans une passion qui ne trouve aucune assistance sinon celle, finalement
néfaste, de saconfidente.
- Le roi Thésée s’oppose à elle de deux manières : il est son époux légal, et
revendique ses droits maritaux. Mais il est aussi porteur de l’Ordre moral et
représentant de la Loi. A ce titre, il ne peut accepter la violation des règles
sociales. C’est sous ces deux étiquettes qu’il réprime les élans de Phèdre.
- Aricie constitue aussi une rivale directe de Phèdre dans la réalisation deson
dessein. Toutes deux aspirent à l’amour d’Hippolyte. Rivales, et différentes : la
tirade amoureuse de Phèdre (v. 269-316) se transforme en plainte narcissique
sur le passé et la punition de Vénus. Son discours nombriliste fait peu de cas des
desiderata d’Hippolyte. Elle ne parle que d’elle-même :
« Je sentis tout mon corps et transir, et brûler.
Je reconnus Vénus, et ses feuxredoutables,
D’un sang qu’elle poursuit tourments inévitables. » (v. 276-278).
La tirade amoureuse d’Aricie (v. 415-462) est quant à elle orientée vers le
présent et l’avenir ; c’est un discours optimiste. Aricie porte une attention
véritable à son amant en déclinant ses qualités. Si elle évoque sa propre
personne, elle le fait dans le cadre de sa relation amoureuse :
« J’aime en lui sa beauté, sagrâce tant vantée,
Présents dont la nature a voulu l’honorer,
Qu’il méprise lui-même, et qu’il semble ignorer.
(…) J’aime, je l’avouerai, cet orgueil généreux ! » (v. 438-443)
Mais le combat entre les deux femmes est inégal, et Phèdre sort gagnante. En
prenant connaissance de l’amour des deux jeunes amants, Phèdre va
cruellement décider de ne pas intercéder auprès de Thésée pour suspendre lamort de son beau-fils. Son égoïsme ingrat provoque du même coup le malheur
d’Aricie.
- Troisième adversaire : Hippolyte. Il éprouve de l’horreur lorsque Phèdre lui fait
sa déclaration. Alors qu’il a répondu favorablement à la confession amoureuse
d’Aricie dans une sorte de chant lyrique à deux (Acte II, sc. 1 et 2), il condamne
l’aveu anormal de Phèdre (Acte II, sc. 5 et 6).
- Mais levéritable obstacle, c’est celui que Phèdre dresse en elle-même.
Le drame de Phèdre - aimer sans être aimée - constitue un obstacle
infranchissable dans le cadre de sa recherche personnelle du bonheur.
L’amour d’Aricie et d’Hippolyte
le DESTINATEUR  l'OBJET  le DESTINATAIRE :
le secret qui pèse sur leur amour, fuir ensemble Trézène la réalisation de leur amour et
la privation de liberté d’Aricie deleur ambition politique
et leur prétention légitime au pouvoir
 
le SUJET
Aricie et Hippolyte
 
les ADJUVANTS  les OPPOSANTS
aucun Phèdre ; Oenone ; Thésée ; Neptune ;
le peuple d’Athènes ; le fils de Phèdre Démophon
Commentaires :
- Les deux amants sont eux aussi dans une situation d’isolement. Ils ne peuvent
pas réaliser leur voeu : ils rencontrent l’adversité –active ou...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Francais
  • Français
  • Français
  • Francais
  • Francais
  • Français
  • Français
  • Français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !