Du mythe à l’épopée lyrique

4743 mots 19 pages
Résumé :
Bien que les romantiques aient tenté de détruire le système des genres classique, ils n’ont fait que déplacer une tripartition déjà ancienne. Le mouvement de déconstruction n’aboutit pleinement que dans la deuxième partie du XIXe siècle, en particulier dans la poésie de Rimbaud. Entre révolution romantique et modernité poétique, elle se situe à un moment charnière de l’évolution et de la conception des genres. Ainsi, dans Une saison en Enfer, le jeune poète brouille les frontières entre deux genres a priori opposés : la poésie lyrique et la poésie épique. Remettant en cause l’évidence d’un « je lyrique » romantique, fondé sur la subjectivité et l’introspection sentimentale, Rimbaud travaille les deux pôles poétiques, lyrique et épique, pour faire du sujet de l’énonciation un instrument d’exploration et de critique du monde tel qu’il est. De l’hybridation à la déconstruction générique, Rimbaud objective la première personne du singulier, nous invitant à revoir la formule « je est un autre » en « je et les autres ». Le mythe assure cette transformation et la rencontre entre l’identité et l’altérité, la subjectivité et l’objectivité, la réalité et la fiction. Le « je » s’élabore à partir d’une construction interne au texte dans une autoréférentialité et une architextualité qui place le recueil et son sujet hors des sphères générique et idéologique traditionnelles.

Abstract :
Although the romantic tried to annihilate the classic system of the genres, they were only moving an already former tripartition. The trend of demolition completely succeeds only in the second part of the XIXth century, particularly in Rimbaud’s poetry. Situated between romantic revolution and poetic modernity, it is at a turning point in the evolution and the conception of the genres. So, in A season in Hell, the young poet blurs the borders between two a priori opposite genres : the lyric and the epic. Questioning the evidence of a romantic "lyrical I ", based on the subjectivity

en relation

  • etudiant
    2406 mots | 10 pages
  • Héritage de la littérature antique.
    6181 mots | 25 pages
  • Epopée
    470 mots | 2 pages
  • Caractere epique ulysse
    584 mots | 3 pages
  • Naissance de la poesie
    6300 mots | 26 pages
  • Compte rendu: les genres littéraires de d. combe
    2734 mots | 11 pages
  • Soundiata
    2780 mots | 12 pages
  • Rousseau les pommes
    983 mots | 4 pages
  • Représentation de la souffrance
    4571 mots | 19 pages
  • Les genres littéraire dominique combe
    2560 mots | 11 pages