Du romantimse, petite histoire du mouvement

4160 mots 17 pages
Le romantisme en Littérature : ce « mal du siècle »…

Au début du XIXème siècle en France, une jeune génération veut changer leur monde rêvant de beauté, d’idéal, d’absolu…
Après le règne du classicisme et de la raison qu’ont portée au sommet tous ces « philosophes des lumières », ces jeunes personnes vont s’affairer à révolutionner l’Art.

Ils s’opposent à leur société, rationnelle, où la principale valeur reconnue est l’argent, pour promulguer leur idéaux où la sensibilité spirituelle prend souvent le dessus sur le côté matériel.
Ces « jeunes personnes » sont des « romantiques », et appartiennent à ce qui a été un mouvement des plus complexe de l’Histoire littéraire.

Le mouvement littéraire du « romantisme » va surtout privilégier la poésie – bien que les autres genres ne soient pas délaissés– ; car c’est avant tout cette poésie qui permet aux romantiques d’exprimer leurs sentiments : de l’émerveillement devant la nature ou devant cette femme aimée à la difficile conscience de leur finitude, au regret du temps fuyant trop vite, au chagrin que cause leur vie rythmée par l’ennui et par cette mélancolie profonde ; cette vie envahie par leurs mal de vivre : paradoxalement plein de vie et de tristesse, on retient du romantisme outre son effervescence artistique, le fait qu’il fut le « mal du siècle ».

On va s’intéresser dans ici au côté « littéraire » du mouvement

Sommaire

ETRANGER

Des débuts à l ‘étranger : le romantisme Allemand et Anglais

FRANCE

La Grande génération romantique, de la naissance au déclin

1) Histoire 2) Quelques caractéristiques des romantiques

ETRANGER

Des débuts à l ‘étranger : le romantisme Allemand et Anglais

L'imitation méthodique des littératures anciennes, inaugurée en France au XVIe siècle avec Clément Marot puis la Pléiade, atteignit son apogée au XVIIe siècle.
À leur tour, les autres nations imitèrent la littérature française classique du XVIIe

en relation