du silence à la parole

Pages: 8 (1947 mots) Publié le: 4 août 2014
Du silence à la parole
A.L.G.D.G.A.D.L.U.

V :.M :.,et vous tous mes S :. Et mes F :. En vos grades et qualités.
Ce midi, je me retrouve une nouvelle fois au pupitre pour partager avec vous le sujet de cette planche qui nous concerne tous. Contrairement à des travaux plus techniques que j’ai pu vous présenter et qui, malgré mes efforts, ont pu rester hermétiques à certains d’entre nous,l’argument de ce midi sur le silence et la parole et en particulier le passage de l’un à l’autre vous touchera, j’en suis sûre, de plus près.

PREAMBULE
Mes S :. Et mes F :., nous nous connaissons mieux à présent et beaucoup d’entre vous sourient déjà à l’idée que je puisse parler du silence.
Il est vrai que je ne suis pas connue dans le monde profane ni au sein de notre temple comme un membresilencieux, cependant, il m’est donné l’occasion de m’exprimer sur le sujet et je ne manquerais donc pas à mon devoir de dissertation.
Il est vrai, le silence me terrorise, ou plutôt me terrorisait. Ce sentiment de vide, qui précède le malaise d’une situation a été longtemps pour moi, une excuse à la prise de parole. Quand il n’était pas subi, le silence m’était imposé : à l’école par exemple, à lamaison quand j’interrompais l’écoute du journal télévisé ou lors d’un long voyage en voiture où je posais d’interminables questions auxquelles mes parents, lassés de mon insistance, me sommaient de me taire.
Ma curiosité étant sans limite, les trajets de plus d’une heure devenaient éprouvants pour ma famille et me mettaient grand soif !!
Pensez bien, j’avais commencé ma vie par 9 mois de silenceimposé. A ma sortie, ma voix retentissait déjà en un cri libératoire. J’ai tôt fait de rattraper ce temps perdu.
« Le silence était au commencement de l’homme animal et le verbe, rompant ce silence a été au commencement de la conscience humaine ». N’en est-il pas ainsi ?
Bientôt, je compris que la dialectique était une arme puissante et je me fis un devoir d’apprendre à m’exprimer correctement,intelligiblement afin de me faire comprendre de mes interlocuteurs. Au fur et à mesure de mon expérience, je me rendis compte que la plupart des gens s’imaginent qu’il faut à tout prix prendre la parole pour exister, moi la première !Alors finalement dois-je me taire et éviter les prises de position gênantes, les quiproquos, les malentendus ou m’exprimer quoiqu’il arrive et revendiquer ceprivilège d’être née dans un pays où le droit de parole est sacré et souvent brandit en toutes occasions ? Justement tout est question d’à propos.
Les formes d’expression sont multiples et ne nécessite pas forcément l’expression orale. En effet l’expression peut être musicale, picturale ou sculpturale, corporelle, écrite bien sûr mais en tout cas, elle suscite le commentaire !
Pour ma part, c’est dansl’expression écrite que je me sens le plus à l’abri. L’écriture naît de la réflexion et de l’introspection, caractéristiques communes à l’état silencieux, mais elle permet également l’échange, implicitement elle génère la discussion, l’appréciation de celui qui lit sans bruit hors du tumulte des mots.

Du Silence
Le silence du latin silentium, est le contraire du bruit ou du son. Dans cettedéfinition, on entrevoit que le silence n’existe pas sans le son et donc sans la parole. Bien qu’antagonistes, ils sont complémentaires.
Le silence, contrairement à ce qu’il sous-entend, est une forme d’expression. En musique par exemple, il est partie intégrante de la mélodie. Sans lui, les sons ne sont que cacophonie, mais sa présence dans le phrasé musical exprime toute l’importance de la note qui leprécède et de celle qui le suit.
Il joue le même rôle dans la phrase sous forme de ponctuation. Il donne son rythme à la phrase et permet son intelligibilité.
Le silence fait partie du rythme de la vie, il précède des évènements heureux ou catastrophiques, il les suit également.
Pour nous M :., il est le bouclier protecteur de l’AP :. Lors du passage sous le bandeau, ainsi qu’en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la parole au silence
  • La parole et le silence
  • La parole est d'argent et le silence est d'or.
  • La parole est d'argent, le silence d'or
  • La parole et le silence dans fin de partie
  • La parole et le silence dans la pièce fin de partie
  • Le silence a-t-il un sens ?
  • Le silence à t-il un sens ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !