Dubuffet - résumé

1334 mots 6 pages
Jean Philippe Arthur Dubuffet (Jean Dubuffet)
(Le Havre 1901- Paris 1985)
Peintre

Jean Dubuffet est né au Havre le 31 juillet 1901, et c'est là qu'il va passer la majeure partie de sa jeunesse.
Il ira au lycée François Ier, où il eut pour condisciples Armand Salacrou, Raymond Queneau et Georges Limbour. Il y fera aussi ses premières armes de peintre en entrant en 1916 à l'Ecole des Beaux-Arts de la ville. Deux ans plus tard il quittera le Havre pour Paris où il fréquentera notamment l'institut Julian.

En 1924, doutant des valeurs culturelles, il interrompt ses études et tous ses travaux afin « d'épouser la vie active ». Il s'embarque pour Buenos Aires. De retour au Havre, il prend des fonctions dans le commerce paternel dont il héritera à la mort de son père.
En 1930, il s'installe définitivement à Paris, fonde une entreprise de négoce de vins en gros à Bercy. Il se remet à peindre. Ses affaires, négligées, périclitent: il abandonne à nouveau la peinture. En 1939, il est mobilisé. À son retour, il reprend en main son affaire qui prospère.

À partir de 1942, riche et libre de son temps, il décide de se consacrer exclusivement à l’art et crée des images simples et primitives au dessin volontairement malhabile, proche de la caricature ou du graffiti.

Il exposera pour la première fois en 1944 à la galerie Drouin. Peu à peu sa peinture va évoluer, il va incorporer de nouveaux éléments comme le sable ou la terre. Sa célébrité viendra dans les années 1950. Il va accentuer sa recherche sur la peinture en continuant à y insérer de plus en plus de nouveaux matériaux comme le papier mâché ou le tampon Jex. Il se fera même sculpteur avec ses sculptures habitables.
En 1955, il s'installe à Vence où il va accomplir une importante production. Son œuvre s'achève avec la série des Mires (1984) et des Non-lieux (1985). Dubuffet a par ailleurs développé ses conceptions dans de nombreux livres Asphyxiante culture (1968), Bâtons rompus (1986). Il a également illustré

en relation

  • Bachelard, la poétique de l'espace,
    3113 mots | 13 pages
  • Mouvement art
    3697 mots | 15 pages
  • Zanzibar
    2226 mots | 9 pages
  • A quoi sert le titre d'une oeuvre?
    1216 mots | 5 pages
  • Projet matérialisme
    6274 mots | 26 pages
  • Art plastique
    6059 mots | 25 pages
  • l'art exprime-t-il plus que le langage ?
    2133 mots | 9 pages
  • La publicité et la mythologie
    4452 mots | 18 pages
  • méthodologie dissertation philosophie
    3356 mots | 14 pages
  • La culture
    9927 mots | 40 pages