Duras

534 mots 3 pages
Alors commençons par l’histoire : Anne Desbarèdes, dans sa vie bourgeoise sans doute trop bien organisée, emmène son fils à sa leçon de piano du vendredi dans un appartement du port. Alors qu’elle attend avec lassitude que se termine cette séance musicale, elle assiste d’un peu loin, à l’assassinat d’une jeune femme par son amant dans un café voisin. Dès lors, dans son existence saturée d’ennui, Anne va se laisser envahir par une forme de fascination plus ou moins morbide autour de ce drame passionnel. Jour après jour, inlassablement, elle va revenir sur les lieux du crime pour y retrouver Chauvin qu’elle a rencontré par hasard dans le café juste après le drame. Deux mondes s’opposent. D’un côté le milieu bourgeois des employeurs auquel appartient Anne, de l’autre celui de Chauvin, milieu populaire des ouvriers. Pourtant, l’histoire de cet assassinat est un peu un substrat où petit à petit s’installent entre eux les stigmates du désir. L’histoire plante au départ l’amorce d’un espoir romantique mais très vite elle bouleverse toute trame romanesque habituelle pour entretenir une forme plutôt sinistre et aborder sans ménagement la condition sclérosée de cette femme dans son milieu (n’oublions pas aussi que Marguerite Duras était une féministe). L’auteure en profite aussi pour pointer l’hypocrisie des mondanités de cette société bourgeoise. Tout au long du livre, la narration, qui repose essentiellement sur des dialogues brefs, secs et bruts, cultive le vide événementiel et les faits relatés paraissent lourds d’insignifiance. Aucun élément ne trouve d’aboutissement, ni l’intrigue autour du crime passionnel, ni la relation naissante entre les deux personnages. Une culture de l‘échec. Que de frustrations devant cette totale absence d’explications et c’est au lecteur de s’approprier l’histoire sans réelles indications. Pourtant, bien qu’il ne se passe rien, ou vraiment pas grand-chose, ce vide est capable de toucher bien des

en relation

  • Duras
    1052 mots | 5 pages
  • Duras
    276 mots | 2 pages
  • Duras
    770 mots | 4 pages
  • Duras
    288 mots | 2 pages
  • Duras
    491 mots | 2 pages
  • Duras
    307 mots | 2 pages
  • Duras
    1137 mots | 5 pages
  • Duras
    256 mots | 2 pages
  • duras
    1205 mots | 5 pages
  • Duras
    6363 mots | 26 pages