Dvcdc

401 mots 2 pages
Définition :
L’honnête homme c’est d’abord celui qui s’est brillé en société. En effet au XIIème être honnête homme c’est correspondre à des caractéristiques spécifiques et précises. C’est un model de l’homme idéal obéissant aux valeurs sociales (telle que l’éducation), intellectuelle (culture générale) et morale (il reste modeste). Généralement l’honnête homme doit être noble ou avoir les qualités d’un noble ou vivre noblement..

La Bruyère, La Rochefoucauld et Pascal

Texte définissant l’honnête homme (La Rochefoucauld) :
353. Un honnête homme peut être un amoureux comme un fou, mais non pas comme un sot.
202. Les faux honnêtes gens sont ceux qui déguisent leurs défauts aux autres et à eux-mêmes. Les vrais honnêtes gens sont ceux qui les connaissent parfaitement et les confessent
203. Le vrai honnête homme est celui qui ne se pique de rien.
206. C’est véritablement être honnête homme que de vouloir être toujours exposé à la vue des honnêtes gens.
447. La bienséance est la moindre de toutes les lois et la plus suivie
372. La plupart des jeunes gens croient être naturels lorsqu’ils ne sont que mal polis et grossiers
260. La civilité est un désir d’en recevoir et d’être estim » poli.

La Bruyère :
L'honnête homme tient le milieu entre l'habile homme et l'homme de bien, quoique dans une distance inégale de ces deux extrêmes.
La distance qu'il y a de l'honnête homme à l'habile homme s'affaiblit de jour à autre, et est sur le point de disparaître.
L'habile homme est celui qui cache ses passions, qui entend ses intérêts, qui y sacrifie beaucoup de choses, qui a su acquérir du bien, ou en conserver.
L'honnête homme est celui qui ne vole pas sur les grands chemins, et qui ne tue personne, dont les vices enfin ne sont pas scandaleux.
On connaît assez qu'un homme de bien est honnête homme; mais il est plaisant d'imaginer que tout honnête homme n'est pas homme de bien.
L'homme de bien est celui qui n;est ni un saint ni un dévot, et qui s'est borné à

en relation