Ebauche d'analyse d'un parti : le fn

4179 mots 17 pages
Exposé : Ébauche d’analyse d’un parti politique - Le Front National

Le Front National est le parti d’extrême-droite hégémonique en France. Il est créé en 1972 par Jean-Marie Le Pen, dont il est le premier et seul président jusqu’à présent. La première percée du FN arrive aux européennes de 1984 avec 11, 4 % des suffrages. Le FN se démarque également en 1986 aux élections législatives au scrutin proportionnel de liste avec 9, 8 % des suffrages et fait son entrée à l’Assemblée Nationale avec un groupe de 35 députés.
Malgré certaines thèses xénophobes, une certaine sympathie pour la thèse du complot juif et un courant monarchiste qui le traverse, le FN se revendique comme étant républicain. Il aurait vocation à rendre la parole au peuple et le responsabiliser par la propriété. Il prône la rupture avec le socialisme (anticommunisme), la sécurité avant tout, la réappropriation par les français de leur nation, l’anti-européïsme (souverainisme), l’antimondialisme, l’anti-Islam et se démarque des partis de gouvernement par ses positions traditionalistes particulièrement appréciées des milieux catholiques intégristes.
Il est intéressant de voir que dans notre département les résultats du FN sont, depuis 1986, supérieurs à la moyenne nationale. Pourtant le Nord est réputé être un département ancré à gauche. Or, plusieurs facteurs ont favorisé l’implantation du FN dans notre région tels que : la densité urbaine, la présence importante d’une population issue de l’immigration, la destruction de nombreux secteurs industriels entrainant un chômage important... On voit donc que même dans une région réputée « de gauche » le FN a su se faire une place dans le jeu politique.
Les élections récentes ont confirmé l’ancrage de l’extrême droite au sein du jeu partisan national. L’éviction du candidat socialiste Lionel Jospin au soir du 21 avril 2002 et la présence inattendue du leader frontiste au second tour de l’élection présidentielle de cette même année a provoqué un

en relation

  • Parole
    14670 mots | 59 pages
  • Soufianos
    31109 mots | 125 pages
  • Science Politique
    18399 mots | 74 pages
  • Politique européenne
    26301 mots | 106 pages
  • Laberge
    6982 mots | 28 pages
  • Théorie générale du droit
    8082 mots | 33 pages
  • Histoire de la pensée économique L2
    19137 mots | 77 pages
  • Les comportements de gestion de tresorerie des collectivites territoriales
    158186 mots | 633 pages
  • Saber
    87600 mots | 351 pages
  • abeu
    20967 mots | 84 pages