ECJS

1252 mots 6 pages
ECJS
Doit-on interdire l’arme nucléaire aux pays qui ne la possèdent pas ?

I. Histoire

Les États-Unis ont développé l'arme nucléaire durant la première moitié des années 1940. Dans les deux décennies qui suivent, plusieurs autres pays ont développé l'arme nucléaire :
L'Union soviétique (1949)
Le Royaume-Uni (1952)
La France (1960)
La Chine (1964)
Mais dès le début des années 1950, la communauté internationale, à travers l'ONU, a commencé à prendre conscience du risque de voir proliférer de telles armes à travers le monde. C'est ce qui l'a incitée à créer l'AIEA (agence internationale de l’énergie atomique) en 1956, afin de promouvoir l'usage du nucléaire non pas à des fins militaires mais civiles. La question est : doit-on interdire l’arme nucléaire aux pays qui ne la possède pas ?
Ce sujet a déjà été abordé et un traité a été mis en place : Le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). Il s’agit d’un traité international conclu en 1968 et signé par un grand nombre de pays. Il vise à réduire le risque que l'arme nucléaire se répande à travers le monde, et son application est garantie par l’AEIA.
L'élaboration d'un traité visant à garantir la non-prolifération des armes nucléaires fut la suite logique de la création de l'AIEA. Il fut élaboré à l'initiative des États-Unis et de l'Union soviétique.
La signature du traité eut lieu le 1er juillet 1968. Il est entré en vigueur le 5 mars 1970.
La Chine ne signe le traité qu'en 1992, et ne l'a pas encore ratifié. Par ailleurs, la Corée du Nord a annoncé son retrait du traité le 10 janvier 2003 : sa position actuelle fait toujours débat entre juristes internationaux, beaucoup d'entre eux estimant qu'il y a eu vice de forme sur le retrait de la Corée du Nord et que celle-ci est toujours tenue par ses engagements au titre du Traité.

II. Principe

Le principe de base du TNP repose sur la discrimination opérée entre les États dotés de l'arme nucléaire ayant fait exploser un

en relation

  • Ecjs
    1492 mots | 6 pages
  • ecjs
    1046 mots | 5 pages
  • Ecjs
    340 mots | 2 pages
  • Ecjs
    1304 mots | 6 pages
  • Ecjs
    429 mots | 2 pages
  • Ecjs
    646 mots | 3 pages
  • Ecjs
    853 mots | 4 pages
  • ECJS
    979 mots | 4 pages
  • ecjs
    504 mots | 3 pages
  • ECJS
    1549 mots | 7 pages