Ecole

Pages: 2 (307 mots) Publié le: 10 juin 2012
Opulence / Précarité

Voici deux images représentant deux différents trains utilisés à la même époque, l’un étant français, et l’autre indien. Ceci, à mon avis, démontre toutà fait l’opulence et la précarité.

Sur l’image numéro 1, est représenté un train SCNF, français roulant à plus de 500 km/h, où tout est dédié à notre propre confort. Latechnologie avancée de ce train nous permet de voyager vite et bien, sans se soucier de sa sécurité. Tout est sous contrôle, du début à la fin. Les TGV (trains à grande vitesse) sontde nos jours accessibles à tous. Ils représentent la modernité contrôlée. Des places nous sont attribuées et réservées ce qui limite le nombre de personne à bord. Uneorganisation à la pointe nous est offerte chaque jour sans souci et sans stress. Mais, l’image montre tout de même un côté froid et non chaleureux : tout est propre, net et sans défaut.L’aseptisation en est la cause. Trop de propreté, de netteté et de perfection nous éloigne de l’humain.

Sur la seconde image au contraire, le train est vétuste et a de longuesannées d’utilisation. Les rails sont sales, le train est surpeuplé. La population se voit forcée de s’accrocher sur les côtés du train et de se battre pour une place. Pour cetteunique cause, le train doit forcément ralentir dans sa course. Cela définit bel et bien un manque de confort et de sécurité tant au niveau du train qu’au niveau de la population.Cette image n’est pas pour autant anodine, étant donné que l’Inde est un pays du tiers-monde. Contrairement à la première image, des hommes montre pourtant des sourires, et nonpas des têtes tristes. Comment réagirait de nos jours une personne européenne pour qui la modernité fait partie du quotidien ?
Peut–être en faut-il peu pour être heureux ?
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ecole
  • Ecole
  • Ecole
  • Ecole
  • Ecole
  • Ecole
  • ecole
  • école

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !