Economie industrielle

Pages: 58 (14317 mots) Publié le: 9 juin 2013
d’Économie Industrielle


Les Approches de la Théorie de la Firme

1 Introduction

La théorie de la firme a posé, depuis longtemps, de sérieux problèmes pour les économistes. En effet, pendant que de nombreux progrès ont été réalisés dans la description et l’analyse des performances du marché, le comportement des firmes et des organisations est resté peu élucidé. D’une part, les modèlesformels de la firme s’avèrent extrêmement rudimentaires dans la mesure où ils avancent des portraits hypothétiques de la firme très éloignés des véritables organisations du monde réel. D’autre part, les théories qui tentent de tenir compte des caractéristiques du fonctionnement des entreprises dans la réalité manquent souvent de précision et de rigueur scientifique.
Pourtant, la firme, en tantqu’institution économique, revêt une grande importance dans la théorie économique. Cette importance peut être justifiée par plusieurs raisons. Tout d’abord, le volume d’échange qui s’opère à l’intérieur des firmes est relativement aussi important que l’échange marchand, chose qui nécessite une plus grande attention aux modes de transactions non marchands. En suite, la prise de décision au sein desfirmes est d’une nature bien différente de celle représentée par les choix individuels sur les marchés. Ainsi, le comportement d’une firme résulte plus d’un processus complexe d’agrégations de décisions dans un réseau de relations d’agence. Enfin, la firme a joué un rôle fondamental dans la croissance et la prospérité économique et sociale des pays. En effet, les innovations organisationnelles ontparticipé amplement dans l’amélioration du bien-être des individus et des sociétés.
Conscients du rôle de l’entreprise, en tant que moteur de développement économique, les théoriciens ont œuvré pour la construction d’une théorie de la firme qui respecte à la fois la rigueur scientifique et le réalisme. C’est dans ce contexte, qu’on a assisté, surtout durant les dernières décennies, à unemultiplication de tentatives visant l’édification d’une nouvelle théorie de la firme capable de répondre à de telles fins. Les études qui s’inscrivent dans cette tendance se caractérisent, cependant, par une grande diversité des approches dans l'analyse des problèmes, à la fois internes et externes, de la firme. Cette diversité pose le problème de la classification de ces différentes approches et le choixd’un critère objectif capable de permettre la mise en évidence des différents points de convergence et de divergence.
L’objectif modeste de ce chapitre n’est pas d’opérer un recensement exhaustif des approches de la firme, mais plutôt de sélectionner certaines théories nous permettant de situer la firme par rapport à sa dimension verticale. Pour y parvenir, nous présenterons d’abord la théorienéoclassique à travers sa vision technologique qui considère l’entreprise comme une fonction de production. En suite, nous traiterons des théories qui adoptent une approche contractuelle et organisationnelle dans leur raisonnement. Il s’agira, en premier lieu, de la théorie de l’agence (principal-agent) qui a tenté de pallier l’insuffisance du concept de la boite noire en formalisant les différentesrelations d’agence à l’intérieur et à l’extérieur de la firme. En second lieu, nous traiterons la théorie des coûts de transaction qui s’est focalisée sur l’éclaircissement des frontières entre la firme et le marché considérés, dans la logique de cette approche, comme deux modes différents permettant d’effectuer les mêmes transactions. En dernier lieu, nous présenterons l’approche des droits depropriété qui a des soubassements juridiques, et qui considère la firme comme un ensemble de contrats internes et externes qui génèrent des droits résiduels de contrôle conférant une autorité aux détenteurs de ces droits.

2 La théorie néoclassique de la firme

Dans la formulation théorique du modèle néoclassique, la firme est appréhendée non pas comme un objet d’analyse, mais simplement comme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Economie industrielle
  • economie industrielle
  • Economie industriel
  • Economie industrielle
  • Economie industrielle
  • Économie industrielle
  • Economie industrielle
  • Économie industrielle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !