economie internationale

20537 mots 83 pages
ECONOMIE INTERNATIONALE

Le cours est consacré à l’étude des grandes théories de la spécialisation internationale analysée du côté réel (production et échange).

Il a pour objet de présenter et définir les domaines de validité des différentes théories selon le type de questions traitées en économie internationale.

Il ne s’agit pas de faire un catalogue des différentes théories mais de savoir dans quelle mesure elles peuvent être chacune d'une grande utilité pour comprendre des problèmes économiques d’aujourd’hui.

Introduction
Quelques exemples :
Echanges Pays développé (EU) - pays en voie de développement (Chine) : échanges commerciaux USA-Chine relèvent ils encore de la théorie des avantages comparatifs et de la théorie des avantages absolus ?
Tous les pays tels que les EU, la Chine, la France et l’Afrique renvoient en économie à un échange avec un niveau de développement et d’économie différent.

Pays développés PIB/tête > 10 000S
Pays en voie de développement PIB/tête 365S
Se spécialiser là où on est le moins inefficace

La théorie des avantages comparatifs ne vaut que pour les pays qui ont un niveau différent.

Echanges en Afrique et l’Europe peuvent illustrer des situations d’échange inégal : les pays africains restant largement spécialisés dans les produits peu dynamiques en demande mondiale

Produire bas de gamme à faible prix car la faible demande ne lui permet pas de valoriser le produit

Pour les pays en voie de développement : il peut arriver qu’aucun de ces pays ne soit compétitif dans le secteur mondial, donc la théorie des avantages absolus ne fonctionne pas. D’où l’apparition des avantages absolus : spécialisation dans le domaine là où il est le moins inefficace.
° L’avantage comparatif statique va s’accompagner d’une perte à l’échange au niveau dynamique. Les pays africains restant spécialisés dans des produits bas de gamme. Les différences mondiale ne lui permette pas de s’installer sur le marché international.

en relation

  • Economie internationale
    33152 mots | 133 pages
  • Economie internationale
    969 mots | 4 pages
  • Economie internationale
    516 mots | 3 pages
  • Economie internationale
    3428 mots | 14 pages
  • économie internationale
    22231 mots | 89 pages
  • Economie internationale
    1570 mots | 7 pages
  • Economie internationale
    7293 mots | 30 pages
  • Économie internationale
    4070 mots | 17 pages
  • Economie internationale
    473 mots | 2 pages
  • Économi internationale
    3005 mots | 13 pages