Economie politique

57928 mots 232 pages
ECONOMIE POLITIQUE
Classe de 1D de l’enseignement secondaire

´dition provisoire 2007/2008 e

c Commission Nationale des Programmes en Sciences Economiques et Sociales

2

Economie Politique

1D

Premi`re partie e

MICROECONOMIE

3

Introduction au raisonnement marginaliste
Apr`s la deuxi`me moiti´ du 19e si`cle, vers 1870 plus pr´cis´ment, la e e e e e e pens´e ´conomique d´couvre de nouveaux horizons, une nouvelle fa¸on de e e e c penser et d’appr´hender les ph´nom`nes ´conomiques. Le britannique Stane e e e ley Jevons (†1882), le fran¸ais L´on Walras (†1910), l’autrichien Carl Menger c e (†1921) et l’italien Vilfredo Pareto (†1923) sont les fondateurs de ce nouveau courant, appel´ n´o-classique. e e On assiste ` un v´ritable changement de perspectives associ´ ` l’apparia e ea tion du calcul ´conomique. Alors que les auteurs classiques tels que Adam e Smith et David Ricardo mettaient l’accent sur une vision ` long terme de la a croissance ´conomique et du devenir g´n´ral du syst`me ´conomique, les n´oe e e e e e classiques concentrent leur ´tude analytique et math´matique sur l’allocae e tion optimale (l’affectation la meilleure possible) des ressources ´conomiques e ou facteurs de production disponibles. Concr`tement : comment un cone sommateur–type disposant d’un budget limit´ doit-il se comporter pour sae tisfaire au mieux ses besoins ; ou comment un producteur, une entreprise doivent-ils faire pour arriver ` un profit maximal compte tenu des possibia lit´s de production ? e Ces auteurs n´o-classiques s’int´ressent donc avant tout aux comportee e ments et aux d´cisions rationnelles des agents ´conomiques, que ce soit le e e consommateur ou le producteur. Il y a changement de l’objet d’analyse, mais aussi de la fa¸on d’analyser, car le principe de maximisation est fonc damental dans ce type d’analyse ; il s’agit toujours d’un probl`me de maxie misation sous contrainte et il est d`s lors ´vident que ces auteurs ont eu e e syst´matiquement

en relation

  • Économie politique
    1072 mots | 5 pages
  • Economie politique
    2110 mots | 9 pages
  • Économie et politique
    2872 mots | 12 pages
  • Economie politique
    1069 mots | 5 pages
  • Économie politique
    38707 mots | 155 pages
  • Economie politique
    28110 mots | 113 pages
  • Economie politique
    4809 mots | 20 pages
  • Economie politique
    437 mots | 2 pages
  • Economie politique
    8277 mots | 34 pages
  • economie politique
    2951 mots | 12 pages