Economie

Pages: 10 (2291 mots) Publié le: 12 novembre 2012
ECONOMIE

(20/09/12) Pensée libérale classique anglaise:
David Ricardo: auteur de "les principes de l'éco politique et l'impôt" parue en 1917. Il s'oppose à l'intervention de l'Etat surtout fans le secteur sociale et même contre les mesures qui ont pour but de relever les salaires car selon lui celà va provoquer l'augmentation de chômeurs --> déséquilibre dans la répartition de la richessesociale (mondial). Il encourage le libre échange, l'ouverture des barrières = la théorie "des avantages comparés." Il encourage aussi la spécialisation international, il appel à une division international de l'activité économique. Cette division international du travail a été le sujet de plusieurs de ses analyses (les avantages procurés par cette division etc.) Pour celà chaque pays doit sespécialiser dans la production de (...) pour faire des bénéfices.

Ecole classique française:
Jean-Baptiste Say : inventeur de "la loi des débouchés" "l'offre crée sa propre demande". La production d'un bien sur le marché donne lieu à une distribution de revenu que les titulaires vont utilisés d'une manière inégale pour se procurer d'autres biens. Ainsi selon lui "les produits s'échangent contreles produits" c'est à dire que les produits vendus sur le marché, les entretreprises créent cette valeur ajouté qui se traduit en terme de profit : ce profit sera distribué sous forme de salaire pour les revenues des employés et actionnaires qui vont les utiliser de manière inégale pour se procurer d'autres biens. Par conséquent intervention de l'Etat pas necessaire.

La pensée socialiste:
Entant que pensée scientifique, pas politique.
Abolition des moyens privés de production qui sont une source d'exploitation du prolétariat, il faut lui substituer des moyens collectifs de production. Elle est arrivée au moment de la grande crise capitaliste --> artisans ruinés à cause du développement considérable des fabriques, quand ces fabriques se sont développés les artisans ont été obligéd'aller travailler dans le secteur industriel comme ouvrier en contre-partie d'un salaire dérisoire et des conditions de travail déplorables. Pour les paysans, attirés au départ par des salaires avantageux, supérieurs à ceux qu'ils avaient à la campagne, se sont vite retrouvé à travailler dans des conditions difficiles au sein des centres industrielles. A cause du capitaliste, du machinisme -->crise de surproduction (ford..) produit en masse qui ne se vendait pas, qui ne s'évacuait pas sur le marché. Au cours de cette crise le chômage a augmenté de manière considérable, les salaires dans l'industrie ont beaucoup baissé et la pauvreté se ressentait de plus en plus. Toutes ces conditions ont aidés à la naissance d'une nouvelle logique qui tend à substituer partiellement ou totalement lapropriété collective sociale à la propriété privée --> suite à ces conditions la pensées socialistes est née.
Au sein du courant on distingue : * socialisme utopique (Saint Simon Fourier, Louis Blanc.)
* socialisme scientifique (Marx) plusieurs ouvrages: "la manifeste du partie communiste" (1848), "la critique de l'économie politique" (1859), "lecapital" (1867).

Marx a marqué cette pensée : distinction entre infrastructure, et superstructure.
Infrastructure; désigne la technique ou le mode de production et des échanges + les rapports qu'ils occasionent.
superstructure: comprend les institutions l'organisation politique + le régime juridique.
Pour Marx, c'est l'infrastructure qui va commander la superstructure et nonl'inverse. Ainsi, le système juridique et les institutions tels que les administrations publiques ne sont que le reflet du mode de production qui est admis par l'Etat.
Préface de Karl Marx dans lequel il a abordé cette idée. Dans son ouvrage intitulé "critique de l'éco politique" : "Dans la production sociale des moyens d'existence, les Hommes contractent des rapports déterminés nécessaire et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Économie
  • Economie
  • Economie
  • economie
  • Economie
  • Economie
  • economie
  • Economie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !