Economie

1437 mots 6 pages
INTRODUCTION
Au début du siècle, les dépenses publiques étaient principalement limitées aux fonctions régaliennes de l’Etat telles que la défense nationale, la sécurité. Avec la crise économique de 1929 et la révolution keynésienne, elles acquièrent une autre dimension et une légitimité dans les domaines économique et social.
On pourrait ainsi définir les dépenses publiques comme étant les dépenses réalisées par les administrations publiques telles que l’Etat, les collectivités locales, les Organisations Non Gouvernementales.
La croissance économique quant à elle, est une variation quantitative durable, soutenue, auto-entretenue et non réversible de la production des biens et services.
De façon générale, les finances publiques sont dans beaucoup de pays sous le feu de l’actualité vu l’explosion des endettements publics dans tous les pays du monde.
C’est pour cela qu’il nous ait demandé si les dépenses publiques sont facteurs de croissance économique.
En d’autres termes, en quoi est-ce que l’investissement public peut-il être source de croissance économique ? Les dépenses publiques ont-elles un impact positif sur la croissance économique ?
Dans le cadre de notre étude, nous nous intéresserons plus particulièrement aux économies de certains pays développés.
Ainsi donc, au travers d’une analyse minutieuse, nous tenterons dans un premier temps de montrer comment les dépenses publiques peuvent-elles être source de croissance économique ; nous appuierons notre argumentation avec les diverses conceptions keynésiennes. Puis, dans un deuxième temps, nous verrons en quoi les dépenses publiques peuvent-elles être un frein pour la croissance économique ; et pour cela, nous ferrons appel aux différentes conceptions libérales.

Jusqu’à la crise économique de 1929, la gestion des finances publiques a eu pour principal objectif d’assurer le financement des services publics. Le volume des dépenses de l’Etat n’était alors pas considéré comme une variable susceptible

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages