Economie

570 mots 3 pages
Déconnexion par rapport aux fondamentaux du marché.
Entre 2002 et 2007 l’évolution des prix se déconnecte des fondamentaux. On peut considérer que le coût du logement s’explique par différents facteurs :
- Insuffisance de la construction de nouveaux logements par rapport à la croissance démographique de 2000 à 2003. Dans ce cas la demande se concentre sur les logements anciens dont l’offre est inélastique. CSQ : hausse des prix de l’ancien donc tensions inflationnistes. Dans le sillage des logements ancien, le prix des logements neufs c’est envolé.
- L’encadrement du loyer (ICC) c’est mécaniquement relâché et les tensions sont passées du marché de l’acquisition vers le parc locatif également sous dimensionner. Le coût du logement qui suit habituellement l’évolution des revenus s’est déconnecter de ses fondamentaux en 2002.CSQ : apparition du mécanisme spéculatif
- La baisse des taux et les facilités accordées par les banques (allongement de la durée) ont soutenus une augmentation des prix à l’origine d’un effet de richesse.
- La crise financière de 2008 a marqué un coup d’arrêt à cette spirale dans un contexte ou la solvabilité des ménages se dégrade peu à peu. L’effondrement des actifs financiers à susciter de nombreuses craintes. L’essentiel de ses mouvements s’est produit sur le marché de l’acquisition et plus particulièrement sur celui de l’ancien. Mais les locataires dont les revenus sont inférieurs à la moyenne, doivent supporter un cout de plus en plus élevé d’autant plus que les aides au logement n’ont pas progressé dans les mêmes proportions que les prix.
- En 2010 la BCE, à injecter massivement des liquidités dans l’économie et le pouvoir d’achat des primo-accédant reste encore éloignés des prix du marché.

D/ L’IMPACT DES POLITIQUES PUBLIQUES :
Le logement est à la fois le premier poste de dépenses de ménages et la principale composante du patrimoine des ménages. C’est aussi un marqueur social. Le logement répond à des fonctions essentielles.

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages