Economistes classiques et keynesiens

Pages: 4 (793 mots) Publié le: 19 octobre 2009
|Economistes classiques, libéraux, monétaristes, quantitativistes |Economistes keynésiens | |
|Ecole |Currency School|Banking School |
| |Une monnaie fiduciaire a de la valeur carelle correspond à une valeur en métaux précieux. Une monnaie qui a de |La valeur de la monnaie repose sur les créances (droit d’être remboursé) qui sont acquis par les |
|Valeur de la|la valeur est une monnaie convertible en encaisses métalliques. Pour la CS, il ne faut pas émettre plus de |créanciers (banques). Pour la BS il est important que les banques émettent plus debillets que |
|monnaie |billets que d’encaisses |d’encaisses.|
| | (La monnaie est neutre, càd qu’elle ne sert qu’à réaliser des échanges, elle n’est qu’un intermédiaire des |Lamonnaie n’est pas neutre et peut influencer l’activité éco. La monnaie peut être conservée, stockée |
|Rôle éco de la |échanges (classiques)|donc elle n’a pas uniquement une valeur d’échange. |
|monnaie |(La monnaie n’est pas neutremais qu’elle n’est que un intermédiaire des échanges (monétaristes ou néolibéraux) | |
||La véritable richesse repose sur la prod de biens réels, pas sur les doctrines antérieures ni sur la quantité de|Monnaie exogène car elle trouve son origine au cœur même de l’activité éco....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les nouveaux économistes keynésiens (nek)
  • Les courants classique, marxiste et keynésien
  • Economie classique et keynésienne
  • Fondement des theories classique et keynesiennes
  • Croissance et crise selon les classiques, keynésien et post-keynésiens
  • Points d'accord et de désaccord entre les économistes classiques et neo-classiques
  • Points d'accord et de désaccord entre les économistes classiques et neo-classiques
  • Etude comparative des différentes écoles : classique, marxiste et keynésienne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !