Ecriture poétique et quête du sens, du Moyen Age à nos jours

785 mots 4 pages
Les quatre textes du corpus présentent la critiqu e, à la fois plaisante et acerbe, d’un comportement social. Les textes A et B dénoncent le s relations hypocrites ou cyniques qui sont en usage à la cour entre les courtisans et le roi (Du Bellay désigne d’emblée sa cible par la formulation cinglante « ces vieux singes de cour », tandis que La Fontaine évoque plus sèchement au début de sa fable la « société » établie entre le lion et la génisse la chèvre et la brebis) ; les textes C et D visent l’i nanité des mœurs bourgeoises, dans des circonstances sociales plus ou moins rituelles (che z Verlaine, le titre – « L’Enterrement » -
12FRESEAME-LRM1-C Page 2 sur 8 du sonnet annonce une galerie de brefs portraits t out à fait homogène ; dès le début du poème de Rimbaud, la société dénoncée est présentée par le pluriel « Tous les bourgeois poussifs ».
Dans les textes A et D, la présence de la figure du poète en première personne (« je ne saurais regarder d’un bon œil... » texte A / « Moi, j e suis... » texte D) explicite la visée critique des poèmes. Dans le texte B, la dénonciati on se fait plus implicite (cf. absence de morale dans la fable de La Fontaine), mais demeure tout aussi claire. Chez Verlaine, la première personne s’implique dans la critique que d éveloppe le sonnet.
-La critique, dans les quatre poèmes, apparaît véhé mente et s’exprime par des traits appuyés et cinglants. Sont tout d’abord données à v oir des allures physiques ridicules, voire grotesques (les « singes de cour » s’efforçan t d’imiter la démarche des princes, chez
Du Bellay ; Verlaine se moque des croque-morts « to ut rondelets sous leur frac écourté »,
« au nez rougi par les pourboires ». Rimbaud manife ste un goût particulier à souligner la bêtise obèse des bourgeois, avec « Les gros bureau x bouffis [qui] traînent leurs grosses dames » ou la « bedaine flamande » d’un bourgeois q ui épate sur son banc les « rondeurs de ses reins... » ; dans ce

en relation

  • Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours
    1731 mots | 7 pages
  • Ecriture poétique et quête du sens du moyen age à nos jours
    1680 mots | 7 pages
  • Ecriture poétique et quête du sens, du moyen age à nos jours
    319 mots | 2 pages
  • Séquence 4 (2 séances) : ecriture poétique et quête de sens du moyen-âge à nos jours
    1165 mots | 5 pages
  • Poésie
    40553 mots | 163 pages
  • Ecriture poétique
    1427 mots | 6 pages
  • Manuel français
    9760 mots | 40 pages
  • Fiche De Revisions
    412 mots | 2 pages
  • L'hermite sur un tombeau
    419 mots | 2 pages
  • anthologie poétique
    1003 mots | 5 pages