Edu seraphin

3778 mots 16 pages
Français ; Litterature Classe : 2ndVerte LE CID Groupe 1
 Séraphin Edweeght Olg
 Zamor Kervens Joseph
 Sillet Kimsley
 Rodney Wilkens
 St-Preux Dave
 St-Louis Jean Yves
 Georges Christopher Emilio

Professeur : Mr.Jonas Gaspard Le 22 Janvier 2013

Preface

Dans une Espagne médiévale, héroïque, éclatante, deux jeunes gens se déchirent et s'adorent. Pour laver un affront, Rodrigue tue le père de Chimène.
L'honneur et le devoir exigent la vengeance et la haine, mais elle aime éperdument cet assassin. Une comédie, une tragédie ? Cette pièce, tout le monde le pressent, est le plus beau, le plus vivant, le plus jeune des drames romanesques. C'est un poème amoureux où les sentiments l'emportent sur les convenances et la loi, un chant de désespoir et de révolte. À la création du Cid, le succès fut tel qu'il fallut ajouter des chaises sur la scène. Depuis plus de trois siècles, il fait salle comble. Le théâtre de Corneille est fait de tendresse, d'inattendu, de folie.
On commence tout juste à le comprendre aujourd'hui. Pierre Corneille (1606-1684) est un auteur dramatique par excellence. Il précède Racine et Molière. Il a créé le théatre classique. Après avoir nettoyé ses premières armes avec plusieurs comédies, il livre le Cid au public en 1637. Le chef-d’œuvre provoque un tel triomphe que ses concurrents le jalousent. C’est la fameuse (querelle du Cid). Que lui reproche-t-on ?
Presque tout : mélange des genres, défauts des formes, manques de respect aux ‘‘ règles de vraissemblance et de bienséance’’. Corneille se tait durant trois ans. Le Cid est soleil nouveau dans le ciel du théatre, de la littérature et de la culture. Symbole porteur d’eternelle jeunesse, le Cid rayonne encore et pour

en relation