Efef

336 mots 2 pages
Épilogue :

Le personnage de Staline a suscité l'admiration comme le haine. Nous nous sommes demandé en quoi Staline a-t-il influencé des générations toutes entières à tous les niveaux.

On ne sait que très peu de choses certaines sur le caractère de Staline. Cependant, un trait se démarque ; le désir de s'imposer. L'idée qu'il se fait d'un « grand homme » à l'époque paraît à la fois inquiétante et naïve. L'homme de fer déclare : « Un grand homme est supposé arriver en retard à la réunion, de façon que le public impatient passe silence, au milieu des chuchotement : attention, taisez vous, il arrive. » Etant un enfant de la basse société de l'URSS, il ne peut pas s'appuyer sur ses relations, ni sur ses connaissances ou ses exploits. Il ne peut compter que sur sa volonté, le calcul, la patiente et aussi la ruse qu'il saura utilisé tout au long de sa vie.

Staline se sert de la propagande pour faire passer une image parfaite de son personnage, afin d'influencer son peuple et de les convaincre de partager son idéologie. Cependant la plus grande partie de cette image n'est qu'un leurre. Qu'en est-il de la réalité ? En effet, la répression permanente de Staline n'a-t-elle pas frappé des ennemis imaginaires ? Il est vrai qu'à force de paranoïa, Staline se trouvait des ennemis qui n'avaient pas lieu de l'être.

Staline, l'homme d'acier est un personnage ayant influencé la littérature au plus haut point.. Dans le cas du cinéma, nous avons constaté que selon la nationalité des réalisateurs, Staline n'est pas abordé de la même manière, en effet les occidentaux le perçoivent comme un « monstre » tandis que les orientaux sont influencés par Staline. Cependant, certains russes tel que Nikita Mikhalkov qui semble prendre du recul quant aux horreurs que leur ancien chef d'état à commis. Encore aujourd'hui, près d'un demi siècle après sa disparition, les nouvelles œuvres à son sujet sont nombreuses.

Staline restera-t-il dans les mémoires et influencera-t-il

en relation

  • Efef
    1344 mots | 6 pages
  • Efefefef efef
    1163 mots | 5 pages
  • Excelsior
    271 mots | 2 pages
  • Exposé sur l'albatros de baudelaire
    659 mots | 3 pages
  • Der schwierige
    601 mots | 3 pages
  • Demain des l'aube
    407 mots | 2 pages
  • Le parnasse
    634 mots | 3 pages
  • A une passante baudelaire
    780 mots | 4 pages
  • L’odelette "dans une allée du luxembourg" de gérard de nerval
    745 mots | 3 pages
  • Sonnet
    972 mots | 4 pages