Effet pervers et chagement social. raymond boudon

Pages: 14 (3251 mots) Publié le: 6 avril 2013
Né en 1934 a paris il grandit au sein d'une famille bourgeoise, il fréquente les lycées les plus cotés. Diplômés de normale supérieure et agrégée de philosophie en 1958 il fait un séjour a l'université de Columbia grâce a une recommandation de Raymond Aron. en 1962 - il devient attache puis charge de recherche au CNRS il enseigne également a l'université de Bordeaux en 1963.
il iras passer uneannée a Harvard ou il seras très influencer par les sociologue américain, il prend ainsi le chemin des méthodes quantitatives et se sert de l’individualisme méthodologique. Apres sa soutenance de thèse EN 1967 il devient professeur a la Sorbonne.


L’idée que nous provoquons des catastrophes ou des bienfaits sans l’avoir voulu est ancienne. Pour les nuisances involontaires, on dira que« l’enfer est pavé de bonnes intentions ». Pour les bienfaits involontaires, Goethe fait dire à Méphistophélès qu’il est « une part de cette force qui veut toujours le mal, et fait toujours le bien ». Cela s’applique à de nombreux domaines. En négatif on invoquera la pollution qui touche tout le monde sans être voulu comme telle par personne. En positif, on pensera à ces inventions scientifiques aux retombéesbénéfiques multiples et qui ont été découvertes en cherchant autre chose.

L’effet pervers est une notion que l’on peut appliquer a la fois a la sociologie, mais aussi a l’économie. Ce sont des effets omniprésents dans la vie sociale : causes de déséquilibres ou de changements sociaux, ce sont des juxtapositions d’actions individuelles qui vont engendrer des effets collectifs. Cela provoqueparfois des effets indésirables, mais pas forcément explicite comme l’explique Raymond Boudon. Les effets pervers, chez l’homme, peuvent engendrer des effets aussi bien positifs que négatifs, ou les deux, selon les acteurs.

Boudon s’est intéressé au thème du changement social, il analyse ce dernier en essayant de se démarquer de la méthode historique se contentant de décrire simplement ceprocessus, tout en s’interrogeant sur le fait de savoir si la sociologie peut produire des énoncés scientifiques dans ce domaine et quelle est la limite de leur validité. Il constate à ce titre que la plupart des grandes théories du changement social adhèrent aux principes du déterminisme avec des lois générales de l’évolution ou à travers la recherche du facteur déterminant de tout changement social.En quoi les comportements individuels, les effets pervers ont-ils un impact sur l’ordre social et impliquent donc un changement social?




I la méthode utilisée par Raymond Boudon

A) La méthode utilisée : l’individualisme méthodologique

Dans « le traité de sociologie » Boudon donne 3 sens d’une société individualiste :

Au sens moral : « l’individu est considéré comme lasource suprême des valeurs morales »
Au sens sociologique : « l’autonomie de l’individu est tenue pour valeur dominante »
Au sens méthodologique : « l’individualisme signifie que « pour expliquer un
phénomène social, il faut retrouver les raisons qu’ont les acteurs sociaux de faire ce qu’ils ont ou de croire ce qu’ils croient ».

Ainsi, l’individualisme méthodologique ne doit pas êtreconfondu avec une position idéologique faisant de l’individu la valeur centrale de la société au détriment de la collectivité.
L’individualisme collectif pose que pour comprendre un phénomène collectif, il est nécessaire de s’intéresser aux comportements individuels des acteurs, à leurs actions et aux motivations de celles-ci.
Le caractère compréhensif de cette démarche réside dans l’idée, expriméepar Max Weber, que les phénomènes sociaux, donc la sociologie, « ne peut procéder que des actions d’un, de quelques uns ou de nombreux individus séparés ».
Mais l’étude d’un phénomène selon l’individualisme méthodologique ne se cantonne pas à une réflexion sur les individus mais porte aussi sur des types ou des catégories.


L’individualisme méthodologique qui est l’étude et la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Effets pervers et ordre social de raymond boudon
  • Raymond boudon
  • Les methodes en sociologie Boudon Raymond
  • La logique du social boudon
  • Les effets pervers d une creation monetaire excessive
  • Raymond boudon declin de la morale? declin des valeurs?
  • les effets sociaux du chomage 1
  • La généralisation de l’insécurité sociale et ses effets

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !