efficience du march

Pages: 20 (7143 mots) Publié le: 28 février 2015
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Ecole Nationale de Commerce et de Gestion
FES


















Préparé par :

Bousbo Walid

Sous la direction de :

M. Mimoun Benali









I. – LATHÉORIE DES MARCHÉS EFFICIENTS ET SES CONSÉQUENCES POUR LA FINANCE

1. 1. Les preuves de l’efficience desmarchés

2. 2. Les leçons de l’efficience des marchés

2. II. – LAREMISE EN CAUSE DE L’EFFICIENCE DES MARCHÉS FINANCIERS

1. 1. La mise en évidence des anomalies

2. 2. L’apport de la finance comportementale

3. CONCLUSION : LES LIMITES DE LACONTESTATION DE LA THÉORIE DE L’EFFICIENCE

Dans une revue très fouillée de la littérature sur le fonctionnement et l’efficience des marchés financiers européenspubliée en 1984, G. Hawawini recensait plus de 280 références de travaux scientifiques concernant 14 pays européens allant de l’Allemagne au Royaume-Uni  . Son travail visait à faire connaître à la communauté internationale académique et professionnelle en finance des travaux réalisés sur les marchés européens et qui n’étaient pas ou peu connu du fait de la barrière de la langue, de la faiblediffusion des revues dans lesquels ils étaient publiés ou encore parce qu’ils restaient à l’état de thèses ou de working papers.

La plupart de ces travaux recensés étaient fondés sur des tests statistiques similaires à ceux utilisés par les chercheurs pour étudier le comportement des marchés financiers américains et leur efficience. À cette époque, et bien que cela soit toujours le cas (mais dans uneproportion moindre), les marchés d’action européens étaient caractérisés par de plus faibles montants de capitalisation et de plus faibles volumes de transaction que le NYSE (New York Stock Exchange). L’idée généralement répandue à cette époque était que, du fait de ces plus faibles capitalisations et volumes de transaction, les marchés européens devaient être inefficients, tout au moinsinformationnellement. En d’autres termes, que ces marchés devaient s’ajuster plus lentement au flux des nouvelles informations pertinentes et que les prix n’intégraient pas toute l’information disponible. D’une façon surprenante pour les non spécialistes, la revue exhaustive de la littérature réalisée par Hawawini montrait qu’il n’en était rien et que les marchés financiers européens se comportaient, à derares exceptions près, comme leur grand frère américain : c’est-à-dire qu’ils étaient efficients  . Ainsi l’hypothèse de l’efficience des marchés d’action (Efficient Market Hypothesis: EMH) était validée même sur les « petits » marchés européens.

Vingt années plus tard, et suite à de nombreux travaux empiriques toujours plus sophistiqués, cette hypothèse de l’efficience des marchés financiers estremise en question par la communauté scientifique des financiers, tout au moins par une partie d’entre elle. La remise en cause de l’EMH a été difficile à faire tant les « preuves » de l’efficience avaient été accumulées et que la « croyance » était bien établie dans la communauté. Il faut dire que cette hypothèse d’efficience est bien commode et qu’elle rend beaucoup de services aux professeurs definance. Dans cette remise en question, l’approche de la finance comportementale a joué un rôle non négligeable.




I. – LATHÉORIE DES MARCHÉS EFFICIENTS ET SES CONSÉQUENCES POUR LA FINANCE
Comme le rappelle Aftalion (2004), il y a plus de 100 ans que Louis Bachelier a montré dans sa Théorie de la spéculation (1900) que, sur un marché boursier, ni les acheteurs ni les vendeurs ne peuventréaliser des profits systématiques et que les prix sur un tel marché suivent une marche aléatoire. Plus tard, en 1934 Working établit qu’il n’y avait pas de corrélations entre les variations successives des prix sur divers marchés et Kendall (1953) devait obtenir des résultats similaires pour la Grande-Bre-tagne. Quelques années plus tard, Samuelson (1965) démontra dans un article resté célèbre que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marché efficience
  • Efficience de marchés
  • Efficience des marchés
  • Efficience et innéficience des marchés financiers
  • Efficience des marchés financiers
  • Efficience des marchés financiers
  • Efficience du marché boursier Marocain
  • Efficience des marchés finaciers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !