Eldorado

262 mots 2 pages
Le 20 Juillet 2000 à Eldorado

Ma tendre aimée.
Ici tout ce passe merveilleusement bien. Mis à part ton abscence qui commence à se faire grandement ressentir, je suis au plus haut de ma forme. Tout les jours je me remet en question à propos de mon périple à Eldorado, être loin de toi est de plus en plus insuportable. Mais tu as décider de ne pas me suivre, et je respecte ton choix.
J'aimerai que tu sois présente pour que tu puisses admirer, Charlotte, la beautée d'Eldorado. Ici, tout n'est que joliesse et merveille. Le soleil domine sur la ville, le chant des oiseaux et le bruit des fontaines pénetrent dans nos oreilles comme une musique apaisante et délicieuse. La beauté des arbres qui rehausse les rues ne sont identiques à aucun autre. La lumière qui passe à travers leur branchages fait de ces feuilles, une lumière verte magnifique qui se reflète sur les fenêtres des immeubles qui encardent cette agglomération. La chaleur fait de l'odeur de cette ville, une vraie metropole de santeur. Les marchand d'epices y contribuent avec un délicieux mélange de cumin, de safran, et de canelle. Les habitants sont très agréables à vivre. Leur constant sourire, les rires des bambins qui jouent dans un parc non loin de cette allée centrale fait de cette avenue, un vrai bonheur à la parcourir. Eldorado est une ville que je qualifierai d'énigmatique, c'est une divinité en mouvement. Pas un jour ne ressemble à un autre, et ça me plait car c'est différent de Paris, où mon quotidien est

en relation

  • Eldorado
    1024 mots | 5 pages
  • Eldorado
    1072 mots | 5 pages
  • Eldorado
    471 mots | 2 pages
  • Eldorado
    347 mots | 2 pages
  • Eldorado
    293 mots | 2 pages
  • Eldorado
    693 mots | 3 pages
  • Eldorado
    416 mots | 2 pages
  • Eldorado
    829 mots | 4 pages
  • Eldorado
    5631 mots | 23 pages
  • Eldorado
    783 mots | 4 pages