Electre

Pages: 7 (1531 mots) Publié le: 24 mai 2013
Elle est l'unique trilogie dramatique que l'Antiquité nous ait léguée. Elle est l'oeuvre de l'aîné des trois grands tragiques athéniens. Elle témoigne de la souveraine maîtrise d'un poète qui fut aussi un metteur en scène sûr de ses moyens et de ses effets, composant et montant son spectacle à soixante ans passés, fort d'une expérience théâtrale sans égale. Ombre, sang et lumière : la scène est àArgos, dans le palais des Atrides...
Agamemnon - Où la chute de Troie est annoncée après une attente de dix ans. Où l'on assiste au retour triomphal du roi Agamemnon dans sa cité d'Argos. Où la captive Cassandre, prophétesse que nul ne croit, annonce sa mort. Où Clytemnestre tue son époux et en expose les raisons.
Les Choéphores - Où Électre prie sur la tombe de son père pour que se lève unvengeur. Où Oreste, son frère, revient dans son pays sur ordre d'Apollon. Où Clytemnestre est égorgée par son fils. Où les Érinyes, déesses de la vengeance, se déchaînent contre Oreste.
Les Euménides - Où Oreste, purifié à Delphes, doit subir une longue errance. Où Athéna fonde un tribunal pour juger son acte. Où les Érinyes et Apollon opposent leurs conceptions du droit. Où les vieilles déesses,déboutées, deviennent les bienveillantes Euménides.



Article sur L'Orestie www.wikipedia.org

L'Orestie est une trilogie dramatique d'Eschyle représentée en 458 av. J.-C. aux Grandes Dionysies d'Athènes, où elle remporte le premier prix. Elle est composée de trois tragédies centrées sur la geste des Atrides : Agamemnon (en grec Ἀγαμέμνων), Les Choéphores (Χοηφόροι ou Χοηφόρες) et lesEuménides (Εὐμενίδες) ; un drame satyrique intitulé Protée (aujourd'hui perdu) était censé la complèter. C'est la seule trilogie liée conservée.


Premier volet : Agamemnon

On assiste à la chute de Troie et au retour d'Agamemnon victorieux, accompagné de sa captive Cassandre, à Argos où l'attend son épouse Clytemnestre. Celle-ci espère venger le sacrifice de sa fille Iphigénie parAgamemnon. Malgré les prédictions de Cassandre annonçant sa propre mort, le roi et la prophétesse sont tués.


Deuxième volet : Les Choéphores

Après la mort de son père, Électre souhaite que le crime soit puni, en réponse de quoi Apollon renvoie Oreste, fils d'Agamemnon, à Argos pour venger son père. Il tue Clytemnestre, réveillant ainsi la soif de justice des Érinyes, déesses vengeresses. À lafin Argos est détruite.


Troisième volet : Les Euménides

Après une longue errance, Oreste, toujours poursuivi par les Érinyes, arrive au sanctuaire d'Apollon à Delphes où il est purifié. Il est ensuite présenté devant l'Aréopage (tribunal athénien) et jugé par Athéna. Elle lui donne raison et les Érinyes deviennent les Euménides (les bienveillantes). La malédiction qui pesait sur lesAtrides est ainsi levée.


Article sur les Erinyes www.wikipedia.org

Dans la mythologie grecque, les Érinyes (en grec ancien Ἐρινύες / Erinúes, d'ἐρίνειν / erínein, « pourchasser, persécuter ») sont des divinités persécutrices. Elles sont aussi appelées Euménides (grec Εὐμενίδες / Eumenídes, « les Bienveillantes »), antiphrase utilisée par crainte de prononcer leur nom véritable. Selon latradition, ce nom aurait été utilisé pour la première fois après l'acquittement d'Oreste par l'Aréopage (voir ci-dessous). À Athènes, on utilise dans le même esprit la périphrase σεμναὶ θεαί / semnaì theaí, « vénérables déesses ». On les appelle aussi χθόνιαι θεαί / chthóniai theaí, « déesses infernales ».

Elles correspondent aux Furies (en latin Furiæ ou Diræ) chez les Romains.


AscendanceFilles de Gaïa et du sang d'Ouranos mutilé d'après Hésiode, ce sont des divinités chtoniennes. Leur nombre reste généralement indéterminé, quoique Virgile, s'inspirant sûrement d'une source alexandrine, en dénombre trois :

* Tisiphone (la Vengeresse du meurtre) ;
* Mégère (l'Ensorceleuse) ;
* Alecto (l'Implacable).

Épiménide en fait les sœurs des Moires, filles de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ELECTRE
  • Electre
  • Electre
  • ELECTRE
  • Electre
  • electre
  • Electre
  • Electre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !