Elements de commentaire de l'arret perruche

25194 mots 101 pages
Par arrêt du 26 mars 1996, la première chambre civile de la Cour de cassation casse l'arrêt dans les termes suivants : « Attendu qu'en se déterminant ainsi, alors qu'il était constaté que les parents avaient marqué leur volonté, en cas de rubéole, de provoquer une interruption de grossesse et que les fautes commises les avaient faussement induits dans la croyance que la mère était immunisée, en sorte que ces fautes étaient génératrices du dommage subi par l'enfant du fait de la rubéole de sa mère, la cour d'appel a violé le texte susvisé. » Le 5 février 1999, la Cour d'appel d'Orléans, statuant comme cour de renvoi, déclare que le préjudice de Nicolas n'est pas dû aux fautes du laboratoire et du médecin, mais a été causé par une infection rubéolique intra-utérine. Les parents forment un nouveau pourvoi en cassation.
Par un arrêt du 17 novembre 2000, la Cour de cassation, en Assemblée plénière, casse cet arrêt et donne ainsi raison aux époux Perruche en déclarant « que dès lors que les fautes commises par le médecin et le laboratoire dans l'exécution des contrats formés avec Mme Perruche avaient empêché celle-ci d'exercer son choix d'interrompre sa grossesse et ce afin d'éviter la naissance d'un enfant atteint d'un handicap, ce dernier peut demander la réparation du préjudice résultant de ce handicap et causé par les fautes retenues. » C'était la première fois que la jurisprudence consacre en termes aussi clairs le droit pour l'enfant né handicapé d'être indemnisé de son propre préjudice (le fait que les parents soient indemnisés n'était pas en cause dans cette affaire Commentaire d'arrêt: Cour de Cassation, 17 novembre 2000, dit "Perruche" 1. L'Existence d'un lien de causalité 1. La responsabilité délictuelle 2. Un lien de causalité douteux 1. Le préjudice de l'enfant 1. L'indemnisation du préjudice de l'enfant 2. Répercussions de la jurisprudence Perruche
Résumé du commentaire d'arrêt
Alors qu’elle était enceinte,

en relation

  • Quelques grandes lignes sur la jurisprudence
    2063 mots | 9 pages
  • arret quarez
    3048 mots | 13 pages
  • Le contrat
    6639 mots | 27 pages
  • Commentaire loi kouchner
    5082 mots | 21 pages
  • Fiche d'arrêt
    1005 mots | 5 pages
  • Mu00E9thodologie Fichet D Arru00EAt Et Commentaire D Arru00EAt 1
    4968 mots | 20 pages
  • Commentaire perruche
    3188 mots | 13 pages
  • Méthodologie du Commentaire dArrêt
    1708 mots | 7 pages
  • Commentaire d’arrêt : ass. plén., 17 novembre 2000
    3104 mots | 13 pages
  • Commentaire Mme Perreux
    2088 mots | 9 pages