Eleve

326 mots 2 pages
Observe qui "parle' (la présence du je est évidente) et à qui ce "je" s'adresse ? relève les indices de l'adresse au destinataire
(si tu peux précise quand et où) la réponse à la question finale devrait être déductible
3 Tracker44 08/04/2009 à 19:08
Alors, le " je " montre que c'est le poète qui parle, non ? mais je ne comprend pas quand tu dis " les indices de l'adresse au destinataire ", tu pourrais m'expliquer plus précisément silteplait ? a qui s'adressent-ils ? repère les mots qui te permettent de trouver le ou les destinataires dans chaque poème
Dernière modification par ptipanda (08/04/2009 à 19:11)
OK, mais pour dire en quoi la mort oncerne-t-elle chacun des locuteurs, il faut que je trouve des indices qui permettent de montrer qu'il y a un lien entre le locuteur, les destinataires et la mort non ? en fonction des émetteurs et destinataires de chque poème, ne peux-tu déduire le lien avec la mort ? avance tes propositions, il y aura surement quelqu'un pour te confirmer ou t'infirmer la validité de ta réponse, je dois personnellement quitter le forum...bon courage
Oui, pour le poème de Victor Hugo, c'est lui l'émetteur et il s'adresse à sa fille morte dans la seine, mais pour le deuxième poème, j'arrive pas à trouver qui est le destinataire
Je rougirais le bout de tes jolis seins roses
À qui sont les jolis seins roses ? Regarde plus haut dans le poème.
Bonjour Muriel, en fait le poète s'adresse à Lou, sa bien-aimée qui serait morte non ? parce que il utilise l'apostrophe pour s'adresser à elle non ? Merci pour me répondre
Apollinaire a écrit dès le début du poème :
Si je mourais là-bas sur le front de l'armée
Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée
Alors, toujours pas trouvé qui serait mort

en relation

  • eleve
    351 mots | 2 pages
  • eleve
    78764 mots | 316 pages
  • eleve
    365 mots | 2 pages
  • Eleve
    378 mots | 2 pages
  • Eleve
    6378 mots | 26 pages
  • Eleve
    961 mots | 4 pages
  • élève
    1837 mots | 8 pages
  • Eleve
    3149 mots | 13 pages
  • Elève
    423 mots | 2 pages
  • élève
    937 mots | 4 pages