Elle s'appelait sarah

276 mots 2 pages
Dans la penombre de la lune j'etais horrifiée. Ma peau etait d'une blancheur inquietante, je grelotais. Malgré le froid je continuais à marcher afin d'obtenir ce que je cherchais. Je luttais contre le vent glacial qui caressait mon visage et la neige qui tombait sans cesse. Soudain, je ressentis comme un coup de marteau dans le coeur, si puissant, si douloureux que je perdis conscience. Dans l'iréèl dans lequel je me trouvais, j'avais une sensation étrange de flotter; je me sentais vide a l'interieur, comme si l'on m'avait privée eternellement de mon energie, de mes facultés et du peu qui me restait d'esperance pour tenir encore longtemps ainsi. Je developpais alors un désir d'essayer de comprendre la situation dans laquelle je me trouvais. Tout en me concentrant, je tentais de rendre à mon cerveau ce qu'on lui avait dérobé. En vain. Definitivement perdue, je me resignais à cette mort inexplicable.
Tout a coup un chatouillement me picota l'oreille et en ouvrant les paupieres je m'apercu que je m'etais trompée, j'etais belle et bien vivante. Que s'etait il alors passé? Avais je tout simplement revé? Et si c'etait vrai, si je n'avais pas revé, si je m'etais vraiment retrouvée dans cette situation imcomprehensible? Mais qui m'avait donc amenée ici, dans un lit bien chaud, et m'avait déshabillée, lavée et soignée pendant tout ce temps qui m'avait parut interminable? Cette derniere interrogation me donna la chair de poule. L'endroit dans lequel je me trouvais etait si reduit qu'un sentiment de clostrophobie

en relation

  • Elle s'appelait sarah
    697 mots | 3 pages
  • Elle s'appelait sarah
    355 mots | 2 pages
  • Elle s'appelait sarah
    260 mots | 2 pages
  • Elle s'appelait sarah
    795 mots | 4 pages
  • Elle s'appelait sarah
    1331 mots | 6 pages
  • Elle s'appelait sarah
    303 mots | 2 pages
  • Elle s'appelait sarah
    635 mots | 3 pages
  • Elle s'appelait Sarah
    3573 mots | 15 pages
  • elle s'appelait sarah
    666 mots | 3 pages
  • Lecture de elle s'appelait sarah
    5042 mots | 21 pages