ELSA

1100 mots 5 pages
L’HISTORIEN ET LES MEMOIRES DE LA GUERRE D’ALGERIE :

Mémoire : Présence sélective des souvenirs du passé dans une société donnée. Elle peut être individuelle ou collective (lorsqu’un même groupe a vécu des évènements douloureux en commun)  Déesse Mnémosyme
Histoire : A pour vocation de restituer le passé d’une manière la plus objective possible  Déesse Clio
De 1954 à 1962 : guerre de décolonisation douloureuse :
1er novembre 1954 : FLN lance une vague d’attentats contre la France en Algérie française « Toussaint rouge »
18 mars 1962 : accords d’évian signés qui mettent fin à la guerre en France

I/ 1962 à 1970 : le temps des mémoires d’Etat ; amnésie en France et mémoires officielles en Algérie
A) Silence en France

Gouvernement français minimisait le conflit : refus clair de parler de la guerre car sinon cela montrait la faiblesse de la France
Les violences commises par l’armée sont en contradictions avec les valeurs prônées par la France (patrie des Droits de l’homme)
En 1947 : début de la guerre froide qui divise les politiques, fractures les opinion et fait que les gens s’engagent => impact sur la guerre d’Algérie
CONSEQUENCE : l’Etat a voulu mettre en place une sorte d’amnésie (perte de mémoire) visant à pacifier le pays.
Pour pacifie le pays, le gourvenement français met en place une loi d’amnistie : proposée en 1962 votée en 1968
1982 : La gauche est au pouvoir et les soldats qui ont participé au conflit sont réintégrés dans l’armée
Les intellectuels vont s’engager contre une « amnésie d’Etat »
Les historiens antiquisants (Jean Pierre VERNANT, Pierre VIDAL-NAQUET et Alain MENDOUZE) vont soutenir indépendance de l’Algérie et dénoncer les tortures et parler du crime de l’armée française = pour Algérie algérienne
Les modernistes (Roland MOUSNIER et François BLUCHE) sont pour une Algérie française
Pour préserver un état français nombreuses censures comme le film de Gillo PONTECORVO La bataille d’Alger
1992 : ouverture des

en relation

  • Elsa
    552 mots | 3 pages
  • Elsa schiaparelli
    2014 mots | 9 pages
  • Elsa
    709 mots | 3 pages
  • Elsa
    395 mots | 2 pages
  • Elsa au miroir
    1116 mots | 5 pages
  • Elsa
    1293 mots | 6 pages
  • Elsa, rédaction.
    807 mots | 4 pages
  • Elsa au miroir
    1247 mots | 5 pages
  • Elsa au miroir
    311 mots | 2 pages
  • Ce que dit elsa
    1228 mots | 5 pages