Emil zola une page d'amour

605 mots 3 pages
Une page d’amour s’attache à Hélène Mouret (côté Macquart donc), et nous raconte comment une jeune femme bien sous tous rapports, de tempérament calme et placide, entièrement dévouée à sa fille Jeanne de santé très fragile, va lentement subir le joug d’une passion furieuse pour son médecin de voisin. En cinq parties, chaque étape de cet amour est décortiquée en de minutieux détails psychologiques, rythmée par la ville de Paris qui est un personnage à part entière.
A leur fenêtre, Hélène et Jeanne voient passer les saisons sur les toits de Paris, les passants déambuler, la ville les émerveille par sa beauté et son animation ou les horrifie par ce qu’elles devinent de ses monstruosités sans que jamais elles ne s’autorisent à la découvrir réellement, spectatrices tout à tour séduites ou indifférentes.
L’écriture est beaucoup plus apaisée que dans le tome précédent et se déverse dans une impression ouatée de grande douceur. Le propos, pourtant, est fidèle à la façon habituelle de Zola : c’est le drame. Jeanne est insupportable, geignante, capricieuse, jalouse et possessive, Hélène est faible et sans substance, son Henri est mou et hypocrite, Rosalie (la bonne) est responsable au fond de la mort de Jeanne (je t’en ficherais de roucouler dans la cuisine en laissant une petite de 12 ans malade de 15 h à 19 h seule dans sa chambre sous prétexte qu’elle ne fait pas de bruit ?!), son amoureux crétin comme pas deux, Juliette écervelée et aveugle, j’en passe, tout aboutit au malheur et on s’y dirige en faisant feu de tout bois.
On y croit, pourtant, on se prend à compatir très sincèrement à l’inextricabilité des sentiments, on comprend « la faute », on souffre avec tous ces personnages, on entend tout au fond de notre propre coeur frémir ces moments où tout peut basculer...
En étude de l’édition Pléiade, parmi d’autres éléments plus passionnants les uns que les autres, la lettre que Flaubert écrivit à Zola à propos de ce roman, et qui contient, je trouve, tous ces

en relation

  • Émile zola l'inondation
    371 mots | 2 pages
  • L'inondation d'emile zola
    991 mots | 4 pages
  • Resumé de l' oeuvre emile zola
    662 mots | 3 pages
  • L'inondation émile zola
    599 mots | 3 pages
  • la curée d'Emile Zola
    4077 mots | 17 pages
  • L'assomoir emile zola
    816 mots | 4 pages
  • K, ml, ml
    566 mots | 3 pages
  • Emil zola une déscription éfrayant
    250 mots | 1 page
  • L'oeuvre de zola
    1019 mots | 5 pages
  • Illusion
    628 mots | 3 pages
  • Dossier sur Emile Zola
    1376 mots | 6 pages
  • L'oeuvre de zola
    14955 mots | 60 pages
  • Une page d'amour d'emile zola
    549 mots | 3 pages
  • Emile Zola - l'Assomoire
    1062 mots | 5 pages
  • La curée émile zola
    113431 mots | 454 pages