Emile durkheim

13205 mots 53 pages
Émile Durkheim

1

Émile Durkheim
David Émile Durkheim (15 avril 1858, Épinal - 15 novembre 1917, Paris) est l'un des fondateurs de la sociologie moderne. En effet, si celle-ci doit son nom à Emmanuel-Joseph Sieyès et a été popularisée par Auguste Comte à partir de 1848, c'est grâce à Durkheim et à l'École qu'il formera autour de la revue L'Année sociologique[1] (1898) que la sociologie française a connu une forte impulsion à la fin du XIXe siècle. Formé à l'école du positivisme, Durkheim définit le « fait social » comme une entité sui generis, c'est-à-dire en tant que totalité non réductible à la somme de ses parties. Cette définition lui permet de dissocier l'individuel du collectif et le social du psychologique, et de fonder logiquement les conditions de possibilité d'une action contraignante de la société sur les individus. « Extériorité, étendue et contrainte caractérisent le fait social » : cette thèse fit de lui le véritable fondateur de la sociologie en tant que discipline autonome et scientifique. Durkheim est à l'origine de plusieurs termes qui sont aujourd'hui très connus, comme anomie et conscience collective. L'apport de Durkheim à la sociologie est fondamental puisque sa méthode, ses principes et ses études exemplaires, comme celle sur le suicide ou la religion, constituent toujours les bases de la sociologie moderne. Toutefois, l'apport de son œuvre va bien au-delà de cette discipline et touche presque toutes les disciplines dans les sciences humaines, dont l'anthropologie, la philosophie, l'économie, la linguistique, et l'histoire.

Biographie
Vie
Émile Durkheim appartenait à une lignée de huit générations de rabbins[2]. Agnostique, il refuse de devenir rabbin, et entre à l'École normale supérieure. Il rencontre des hommes comme Henri Bergson ou Jean Jaurès et décide de défendre Dreyfus. Il obtient l'agrégation de philosophie en 1882. Cette éducation lui permet de s'inscrire dans une double tradition culturelle judaïque et classique. Il

en relation

  • Émile durkheim
    786 mots | 4 pages
  • emile durkheim
    3240 mots | 13 pages
  • Emile durkheim
    1232 mots | 5 pages
  • Emile durkheim
    869 mots | 4 pages
  • Emile durkheim
    2472 mots | 10 pages
  • Emile durkheim
    722 mots | 3 pages
  • Émile durkheim
    1090 mots | 5 pages
  • Emile dürkheim
    2293 mots | 10 pages
  • Emile durkheim
    462 mots | 2 pages
  • Emile durkheim
    632 mots | 3 pages