Emmanuel lévinas

4255 mots 18 pages
Emmanuel Lévinas

« On conviendra aisément qu’il importe au plus haut point de savoir si l’on n’est pas dupe de la morale »
Totalité et infini (1961)
Assez discret tout au long de sa vie, Emmanuel Levinas est une figure centrale de la pensée contemporaine en tant qu'introducteur de la phénoménologie en France et par son talent pour articuler les traditions philosophiques juives et grecques; ainsi que les traditions religieuses judaïque et chrétienne. Il est aussi l'incarnation de la continuité de la pensée éthique. Il s'impose aujourd'hui comme l'un des plus grands philosophes français. Sa pensée est restée 'confidentielle' dans le sens où sa démarche est peu habituelle, nouvelle et tardivement reconnue, mais aussi dans le sens où il visait à trancher sur toute la philosophie occidentale avec un souhait d'être plus que rigoureux. Lévinas, de gré ou de force, fut présent, impliqué, meurtri, balayé ou actif, à chaque grande déchirure du XXème siècle, dont il a fait l’exercice d’une patience repensée.

I- Biographie : a. Enfance tumultueuse :
Il est né russe en 1906 dans la province Balte de Lituanie, dans une ville qui s’appelait Kaunas pour les indigènes, Kovno pour les maîtres russes et Kovne pour l’importante communauté juive. Cette ville est la patrie de la plus haute intellectualité juive depuis le Gaon de Vilna qui y a vécu deux siècles auparavant. Il a notamment assisté aux célébrations du tricentenaire des Romanov, puis à leur effondrement. Il est fils d’un commerçant en librairie-papeterie et d’une mère au foyer, avide de lecture et qui lui transmettra cette passion.
Etant juif il apprend dès son plus jeune âge à parler à la fois russe et hébreu. Le père donne une éducation religieuse à ses trois garçons. La vie juive va de soi pour tout le monde. La collectivité vit au rythme et selon les préceptes de la tradition juive. “Sans qu'on ait pour autant à prendre pour cela une décision spéciale, naturellement.”
Le père d'Emmanuel Lévinas a

en relation

  • Emmanuel levinas
    738 mots | 3 pages
  • Derrida - adieu … emmanuel levinas.
    48283 mots | 194 pages
  • La paix
    1895 mots | 8 pages
  • Levinas philo
    1079 mots | 5 pages
  • Philosophique
    866 mots | 4 pages
  • Les autres, amis ou étrangers ?
    1347 mots | 6 pages
  • Citations
    4258 mots | 18 pages
  • En traversant la pensée de lévinas, que peut suggérer un portrait en art ?
    2388 mots | 10 pages
  • autrui
    1950 mots | 8 pages
  • Hadhemi pour moi
    902 mots | 4 pages