En attendant godot

941 mots 4 pages
Commentaire composé du second extrait de En attendant Godot , Samuel Beckett

Le théâtre de l’absurde met en scène des personnages exclus de la société , grotesques et dérisoires , pour réfléchir à l’absurdité de la condition humaine . Dans la pièce En attendant Godot, mise en scène en 1953, Samuel Beckett applique ce principe et choisit comme personnages principaux , deux hommes bannis de la société à cause de leur statut social , Vladimir et Estragon, deux clochards, représentant l’image-même d’anti-héros . Lors du premier acte, les deux hommes attendent un mystérieux Godot : cette attente ennuyeuse a été brisé par l’arrivée de Pozzo et Lucky , un maître et son esclave , qui se donnent en spectacle . A la tombée de la nuit , un messager vient leur annoncer que Godot a reporté leur rendez-vous au lendemain . Tel l‘acte I , l’acte II s’ouvre sur la vision Vladimir et Estragon au même endroit , au même moment . En discutant de choses diverses , Vladimir propose alors un jeu de rôle à Estragon : Vladimir devant jouer Lucky , et Estragon, Pozzo . Cet mise en abyme dévoile une relation dominant-dominé . Vladimir se révèle être le dominant alors qu‘ Estragon apparaît comme le dominé , dans la pièce enchâssée comme dans la pièce cadre .

Vladimir, dans la pièce enchâssée, domine Estragon . Son premier acte de domination sur Estragon est de l’obliger à interpréter un rôle contre sa volonté : « Moi je ferai Lucky , toi tu feras Pozzo . Vas-y » , et qu‘il ne peut même pas choisir . Pour marquer cette domination, il utilise en permanence des phrases impératives et exclamatives, il lui donne des ordres : « Engueule-moi! » , « Plus fort ! » , «Dis, Pense, cochon ! » ; il a le rôle d’un metteur en scène qui dirigerait avec beaucoup de fermeté son acteur . Il intensifie son emprise sur Estragon en utilisant et répétant le mot moi « Engueule-moi », « Dis moi de penser », « Dis-moi de danser », il veut lui montrer que c’est lui qui décide . Il exerce

en relation

  • en attendant godot
    8131 mots | 33 pages
  • En attendant godot
    3780 mots | 16 pages
  • En attendant godot
    3645 mots | 15 pages
  • en attendant godot
    3719 mots | 15 pages
  • En attendant godot
    1830 mots | 8 pages
  • En attendant godot
    717 mots | 3 pages
  • En attendant godot
    590 mots | 3 pages
  • En attendant godot
    2086 mots | 9 pages
  • En attendant godot
    1772 mots | 8 pages
  • en attendant godot
    1883 mots | 8 pages