En quel sens peut on dire que nos paroles nous trahissent

743 mots 3 pages
Il existe chez tout être humain un insconscient, dynamique, constitué par le refoulement de pulsions et de désirs qui agissent sur la vie consciente à son insu. Pour l'exemple de la trahisons des paroles, on dit qu'elle ne nous sont plus fidèles. En quel sens peut on dire que nos paroles nous trahissent ? Quand ces paroles reflètent-elles des pensées que nous aurions voulus garder pour nous ? Ces pensées qui nous trahissent reflètent une partie de notre identité que nous aurions voulue cacher à autruie ou même à nous même. La trahison est une sorte d'insconscient comme l'explique Descartes " Avoir des représentations, et pourtant n'en être pas conscient, constitue, semble t-il une contradiction". On peut definir le non-conscient comme quelque chose qui n'était pas prévu, qui n'a pas cherché à exister mais qu'on a fait ou dit de nous même par de simple pulsions. Un lapsus par exemple, traduit nos pensées à la seconde même ou l'idée est parvenu à notre esprit. D'où l'expression " Lapsus révélateur". Freud disait " Le Moi n'est pas le maître dans sa propre maison" c'est à dire que la conscience n'est pas la force qui gouverne notre personnalité, car beaucoup de nos actes sont inconscients. Mais quand on fait des lapss c'est le moment où nous somme vrai. ( Freud ). Par exemple dans la vie quotidienne : " je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça ". Parler sans savoir pourquoi confirme que nos paroles nous trahissent et disent le contraire de ce qu'on pense. Dans ce cas là on peut dire que l'inconscient parle en nous. Et je suis l'esclave de mon inconscient. Ce qui fait entrer la notion de bel-âme : Est ce que la bel âme ne veut pas dire des choses qu'elle ne veut pas voire ? Mais l'inconscient n'est pas la seule source de trahison de la parole. En effet on peut mentir ou dire la vérité et ainsi se trahir. Quand, dans la vie courante notre père nous demande si on sait si notre frère a menti et que l'ont répond " je ne sais pas " on se trahis car on aurait

en relation

  • En quel sens peut on dire que nos paroles nous trahissent
    4037 mots | 17 pages
  • Nos paroles nous trahissent elles
    662 mots | 3 pages
  • Dissertation Philo
    1032 mots | 5 pages
  • Commentaire composé de la lettre xxxiii
    1032 mots | 5 pages
  • Disserte barbouche
    1446 mots | 6 pages
  • Le langage trahit il la pensée?
    1648 mots | 7 pages
  • Le langage trahit -il la pensée
    1407 mots | 6 pages
  • PNL: La Programmation Neurolinguistique
    2693 mots | 11 pages
  • Machine infernale
    2426 mots | 10 pages
  • Commentaire littéraire tirade de phèdre (racine) acte i, scène 3
    1776 mots | 8 pages