En quoi la réécriture d’anouilh se distingue-t-elle du prologue de sophocle ?

668 mots 3 pages
Sophocle et Anouilh, deux auteurs que les contextes historiques opposent ont tous deux proposé l’œuvre Antigone avec près de 2385 ans d’écart. Parmi toutes les réécritures de l’œuvre de Sophocle, seule la pièce d’ Anouilh a su rester la plus proche de la pièce d’origine, tout en proposant un style personnel. Nous étudierons donc la manière dont la réécriture d’Anouilh se distingue de celle de Sophocle à travers les détails qui différencient ces deux prologues.

Tout d’abord, la première différence qui apparaît lorsque nous lisons ces deux prologues est la manière dont ils ont été écrits. Le prologue dans l’œuvre d’origine apparaît comme un dialogue entre Antigone et Ismène, où nous apprenons la force et le caractère du protagoniste à travers ses paroles. L’intrigue de la scène est présentée par le truchement d’un dialogue qui ne s’adresse pas au public. Cependant dans la réécriture d’Anouilh, le prologue apparaît comme le stasimon de la pièce. Il présente les personnages, résume la pièce et annonce la nature tragique de celle-ci, impliquant donc la mort inévitable de plusieurs des personnages présentés. Ce prologue est ainsi plus moderne et succinct. Une fois de plus, la distance entre les deux œuvres est marquée par le comportement des personnages dans ce prologue, alors que les trois gardes « jouent aux cartes », Ismène, elle « bavarde et rit avec un jeune homme ».
L’auteur crée également plusieurs anachronismes, pour se distinguer de l’œuvre de Sophocle. Les gardes jouent aux cartes et portent des chapeaux au lieu de casques et discutent de leur femme et de leurs enfants. Ismène est également présentée comme un personnage qui aime la danse, sport qui implique généralement la joie, ce qui contraste avec la nature tragique de l’œuvre.
De plus, dans la pièce de Sophocle, la présentation des personnages dans le prologue semble être secondaire, et plus basée sur les évènements à venir ; tandis que dans l’œuvre d’Anouilh les présentations sont faites dans un

en relation

  • AL4FR31TEWB0113 Sequence 07
    8022 mots | 33 pages
  • Commentaire sur antigone de brecht
    6506 mots | 27 pages
  • Jean Anouilh
    9312 mots | 38 pages
  • Francais
    26184 mots | 105 pages
  • Livret corrige
    55142 mots | 221 pages
  • On ne badine pas avec l'amour
    9212 mots | 37 pages
  • grammaire 3 eme
    53621 mots | 215 pages
  • ldp methodesetpratiques 2011
    165647 mots | 663 pages
  • Le 18eme siecle
    32523 mots | 131 pages
  • L'école des femmes
    32501 mots | 131 pages