En quoi la réplique rien n’est plus drôle sur le malheur est représentative de fin de parti ?

Pages: 4 (947 mots) Publié le: 4 octobre 2012
Fin de partie est une pièce écrite par Beckett en 1954 et publiée pour la première fois en 1957. Elle fait partie d’une trilogie avec les pièces En attendant Godot et Oh les beaux jours ; des piècesou, comme Fin de partie, la mise en scène est importante et ou le langage est discrédité. C’est pourtant sur une réplique de Fin de partie, prononcé par Nell, personnage de la mère diminuée (elle n’apas de jambe et est installée dans une poubelle), que nous allons nous interroger en effet lors de son unique apparition celle-ci assure que « Rien n’est plus drôle que le malheur ». Cette citationest- elle représentative de Fin de partie ? Il s’agira dans un premier temps de montrer que la pièce insiste sur le malheur ainsi que la misère des hommes ; puis dans un deuxième temps de mettre enévidence le fait qu’à chaque élément tragique s’associe un élément comique.


Tout d’abord, nous remarquons que la pièce est porteuse d’une dimension tragique : en effet, elle insiste de manièreimportante sur le malheur des personnages et la misère dans laquelle ils se trouvent.
On remarque premièrement que les personnages sont représentatifs d’une humanité diminuée : en effet, les deuxprincipaux personnages Hamm et Clov, respectivement père et fils adoptif, sont tous les deux infirmes. Hamm ne possède plus l’usage de ses jambes et est donc contraint de demeurer sur un fauteuil qui ades difficultés à avancer, même lorsque les roues sont huilées, ce qui renforce son infirmité ; de plus il est aveugle et semble saigner souvent, ce dont témoigne le mouchoir tâché de sang et laréplique de Clov : « Tu as saigné ? » ce à quoi Hamm répond : « Moins ». Clov, de son côté, est incapable de s’asseoir, cependant il présente également quelques difficultés à marcher. De surcroit, nouscomprenons que sa vue baisse aussi comme nous pouvons le constater d’après la réplique d’Hamm : « Comment vont tes yeux ? » et à la réponse de Clov : « mal ». On le remarque aussi plus tard dans la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fin de partie- les répliques récurrentes
  • En quoi fin de partie est-elle une pièce dérangeante?
  • En quoi le titre de fin de partie est il polyssemique?
  • Malheur a qui na plus rien a désirer
  • Malheur a qui n'a plus rien a désirer
  • Rien n'est plus dangereux qu'une idee
  • Rien n’est plus dangereux que la certitude d’avoir raison
  • Rien n'est plus dangereux que la certitude d'avoir raison

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !