enfance montherlaut

Pages: 15 (3573 mots) Publié le: 4 janvier 2015
Naissance le 20 avril 1895, à Paris, dans un appartement du 11 bis avenue de Villars, de Henry-Marie-Joseph-Frédéric-Expédite, enfant unique de :

Joseph-Marie-Charles Millon de Montherlant (1865-1914)
marié en 1894 à
Marguerite-Marie Camusat de Riancey (1872-1915).
Le père de Montherlant est décrit par Faure-Biguet comme :

“(…) un petit homme au teint bistre, aux cheveux, aux moustacheset aux grands yeux noirs, aimant par dessus tout les objets d’art et les chevaux, faisant encore à cinquante ans de la haute école au manège. Il n’avait pas seulement l’aspect physique d’un Espagnol, il semble en avoir eu le caractère, taciturne et assez sombre. Il regretta, sa vie durant, de n’avoir pas été officier de cavalerie”. (Faure-Biguet, page 14).

“Henry faisait beaucoup de cheval, auBois, avec son père.”

“Mon père était un homme pesant” a écrit Montherlant. “Mon père m’aimait beaucoup, je l’aimais aussi beaucoup, mais il n’était vraiment pas très intellectuel. Je lui faisais un peu peur, il se disait : “Qu’est-ce que c’est que ce monstre ?” Nous n’étions pas très à l’aise ; tandis que ma monstruosité convenait très bien à ma mère et à ma grand-mère”. (Archives du XXesiècle, p. 27).



La mère de Montherlant avait été entre 1890 et 1894 une des jeunes filles les plus “lancées” de Paris.

“Mlle de Riancey était singulière en un temps où les jeunes filles ne l’étaient pas. Jolie, aimant passionnément le monde, le flirt, la danse, l’opéra, les fêtes, elle s’était vue soudain frustrée de tout cela, à vingt-trois ans, par la naissance de son fils. Unehémorragie utérine, provoquée par l’accouchement, avait failli l’emporter. Elle ne s’en releva jamais, et passa vingt ans, jusqu’à sa mort, dans son lit ou sur une chaise longue. Elle avait reporté toute sa raison d’être sur son fils”. (Faure-Biguet, page 15).

“Nos relations étaient à peu près celles d’une mère chatte avec son petit chat ; quand ils sont couchés dans un fauteuil, tantôt ils se lèchent,ils s’adorent, et tantôt ils se griffent, un des deux saute et s’en va, la queue dressée : mordu, ça lui a fait mal. Mes relations avec ma mère étaient tantôt atroces et tantôt les meilleures du monde”. (Archives du XXe siècle, p. 26).

“Ce qu’il faut dire d’abord, c’est que ma mère, qui mourut à quarante-deux ans, en 1915, et de qui j’étais l’enfant unique, avait pris de ma naissance uneaffection dont elle ne se releva jamais. Je ne l’ai guère connue qu’étendue, soit au lit, soit sur une chaise longue : toute fatigue lui était interdite ; elle se promenait un peu au jardin, ne sortait jamais. Il y avait tribu d’hommes à la maison - mon père, mon grand-père, un oncle, un grand-oncle : un vrai corps de garde - mais il n’y avait que ma mère et ma grand-mère maternelle (et mesgouvernantes) à s’occuper vraiment de moi. J’ai été, en fait, élevé par les femmes (…) Ma mère, jolie dans le genre fin, folle de la minceur de sa taille et de la petitesse rare de son pied, bonne chrétienne à la manière du monde, fière comme un paon, collet monté à un point qui aujourd’hui ne serait pas croyable, et qui était peut-être ce qui était le plus frappant en elle, avec sa sentimentalité. (…) Mamère m’aimait extrêmement ; je ne le lui ai pas rendu en proportion. Je fus assez atroce avec elle dans le temps qu’elle commença de mourir : ainsi sont les jeunes gens.” (texte de 1952).

Ses grands-parents paternels sont :

Frédéric-François Millon de Montherlant (1835-1898)
marié en 1861 à
Marie-Elisabeth Bessirard de La Touche (1843-1870).
Ses grands-parents maternels sont :

Le ComteEmmanuel Camusat de Riancey (1846-1905),
directeur adjoint de la Compagnie des Assurances générales contre l’incendie, ancien zouave pontifical,
marié en 1869 à
Marguerite-Marie-Alexandrine Potier de Courcy (1847-1923).
“Le bruit courait que Monsieur de Riancey, vieux beau, séduisant et prodigue, avait été ruiné par les femmes, puis mené par elles à la tombe.” (Faure-Biguet, page 14)....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Enfance
  • Enfance
  • enfance
  • Enfance
  • Enfance
  • Enfance
  • Enfance
  • Enfance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !