Enquête sur le malaise à la poste

Pages: 7 (1726 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Enquête sur le malaise à La Poste

Par Libie Cousteau, publié le 01/05/2012 à 12:08

Après dix ans de réformes non stop pour faire face à la concurrence et au déclin du courrier, l'entreprise publique découvre l'étendue des dégâts parmi ses agents. Son patron, Jean-Paul Bailly, a dû accepter un gel provisoire des réorganisations. Et tente de recoller les morceaux.

Une voix douce, uneoreille attentive et un talent indéniable pour déminer les situations explosives. Telle est la martingale qui a permis au président de La Poste, Jean-Paul Bailly, de mener, depuis près de dix ans, des réformes structurelles d'envergure sans faire de vagues. Mais il y a quelques semaines, alors qu'il s'apprêtait à ouvrir le capital de l'entreprise aux postiers et à parachever ainsi sa grande oeuvre - latransformation de l'ancienne administration en société anonyme -, il s'est vu opposer une fin de non-recevoir catégorique. Ce symbole d'une privatisation, les agents n'en ont pas voulu. "Il manquait plus que ça ! Vouloir nous faire cautionner la casse sociale en devenant actionnaire", vitupère Jeanne (1), factrice depuis vingt-six ans.

En ce début de printemps, les postiers sont à cran. Etle consensuel Jean-Paul Bailly s'est brusquement retrouvé face à un mur. Celui de la colère, de la peur et, parfois, du désespoir. Car la crise ouverte avec la défenestration, le 29 février, à Rennes, d'un jeune cadre de 28 ans laissant une lettre évoquant son "anxiété professionnelle" et un "contexte opprimant" a mis au jour un malaise latent chez des postiers qui avaient encaissé jusqu'ici lesréformes Bailly sans trop broncher. Le 8 mars, avant d'entamer la présentation des résultats financiers du groupe, le PDG le reconnaissait : "Ce drame a bouleversé toute l'entreprise." Quelques jours plus tard, un second suicide survenait, dans la même région. Un autre cadre était retrouvé pendu, chez lui. Alors, depuis, Bailly n'est plus certain de conserver l'image de patron social qu'il avaittissée au fil de sa carrière. Et celui qui a fait changer la loi pour poursuivre son troisième mandat au-delà de ses 65 ans pourrait finir par le regretter.

Pourtant, l'ancien dirigeant de la RATP avait réussi à remettre à niveau La Poste, distancée au début des années 2000 par ses concurrents européens sur les activités les plus rémunératrices, le colis et l'express. Il s'était même attaqué à labranche courrier (50 % du chiffre d'affaires en 2011), revue de fond en comble pour tenter d'alléger les coûts liés à l'omniprésence de l'enseigne dans l'Hexagone, et, ainsi, se préparer au mieux à la libéralisation du marché. Le tout sans provoquer de remous majeurs. A la grande satisfaction des gouvernements.

Sur le pont depuis la mi-mars, le premier postier de France peine, cette fois-ci, àdésamorcer l'exaspération qui grandit de jour en jour. Le 19 mars, il a pris la plume pour annoncer aux 267 000 agents quatre décisions, dont le lancement d'un "grand dialogue sur la vie au travail" destiné à retrouver "cohésion" et "bien-être". Des propositions blackboulées par les partenaires sociaux, qui - une fois n'est pas coutume - affichent un front d'opposition parfaitement uni. Craignantl'embrasement, Bailly s'est retrouvé à deux doigts de céder à leur revendication posée comme préalable aux discussions : le gel des réorganisations. Mais le patron de la branche courrier, Nicolas Routier, s'y serait opposé, allant jusqu'à mettre sa démission dans la balance.

Accusé de conflit d'intérêt par les syndicats, pour avoir désigné à la tête de la commission du grand dialoguel'ex-syndicaliste Jean Kaspar, qu'il fréquente au sein de l'association Entreprise & Personnel, Bailly rase les murs et refuse de rencontrer les journalistes. Le syndrome France Télécom hante tous les esprits. Signe de fébrilité, le train de mesures concrètes, qui devait être annoncé à la fin de ce mois, a été révélé dès le 12 avril. En tête de liste, contre toute attente... l'arrêt sine die des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le malaise à france telecom
  • Traduction
  • Enquête pâte à tartiner
  • touche pas a mon poste
  • Poste de passage a batraciens
  • Argumentaire de vente a la poste
  • Bref rapport de stage à la poste
  • L’accueil en face a face enquête

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !