Enseignement supérieur

1860 mots 8 pages
MARCHE DE LA FORMATION
Un business rentable ?
Avant, la formation professionnelle était un domaine réservé à une minorité de spécialistes, sinon à quelques écoles. Aujourd’hui, à chaque coin de rue, on vend de la Formation et le phénomène s’est amplifié et a même atteint des créneaux, jusqu’ici réservé ou rarement explorés : coiffure, hôtellerie, restauration... Qui ouvre ces écoles ? Dans quelles conditions ? Pour quels profils ? Pour quels débouchés ? Enquête…
Personne aujourd’hui ne peut fournir les statistiques exactes des écoles et autres structures qui délivrent une formation au Sénégal. Pourtant, phénomène récent, en date du début des années 90, le marché de la formation professionnelle est aujourd’hui un des plus actifs du tissu économique. En effet, aussi bien à Dakar que dans les régions, les écoles naissent comme des champignons sauvages. Le mot n’est pas trop fort car même les ministères concernés ont avoué leur impuissance face à tant de bouillonnement, souvent anarchique, donc certainement pas toujours conforme à la réglementation. Officiellement, A côté des écoles classiques, émergent des écoles virtuelles qui, elles aussi, tirent leur épingle du jeu. Alors, on peut bien croire que la formation professionnelle est devenue un secteur juteux, à tout le moins. Les indicateurs sont là pour le faire penser…
Au niveau de la nomenclature administrative des écoles formelles, qui ont pignon sur rue, on peut relever des cas intéressants. Une même personne peut se retrouver dans le capital de plusieurs écoles qui, pourtant, ont les mêmes étudiants-cibles. Et c’est devenu fréquent. Cela peut être révélateur de la rentabilité des investissements dans le secteur. On ne répète indéfiniment pas et délibérément une expérience non concluante.
Un simple relevé quotidien au niveau des publications dans la presse permet de constater que les offres de formation dominent les insertions, après l’immobilier. Dans des domaines aussi divers que l’accueil et la réception

en relation

  • Enseignement superieur
    2407 mots | 10 pages
  • Tunisie, enseignement supérieur
    11562 mots | 47 pages
  • Reforme de l enseignement superieur
    1756 mots | 8 pages
  • Statistique enseignement supérieur américain
    1862 mots | 8 pages
  • Enseignement-superieur-maroc-2010
    8413 mots | 34 pages
  • Pratiques pédagogiques dans l enseignement supérieur et
    4599 mots | 19 pages
  • Enseignement supérieur en france et en allemagne
    2289 mots | 10 pages
  • L'évolution du sport lors de la Renaissance
    1398 mots | 6 pages
  • 1ère
    20569 mots | 83 pages
  • Lycée
    20016 mots | 81 pages